Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

DJ Assad : Li Tourner

Accompagné de Alain Ramanisum et Willy William, Dj Assad propose une version remixée de cette chanson mauricienne. Le clip a été tourné sur l'île Maurice, lors notamment d'une Beach party au C Beach Club.

DJ Assad est un artiste français d’origine mauricienne. Il démarre sa carrière à l’âge de 18 ans sur Radio FG, une station spécialisée dans la musique house à l’origine de la Technoparade. Il est découvert par Fun Radio en 2006, date à laquelle la station lui accorde une émission, Royal Mix, qu’il animera avec son comparse DJ Milouz jusqu’en 2010, date à laquelle le programme migre sur NRJ.

En parallèle de sa carrière radiophonique, DJ Assad lance plusieurs albums et monte sur scène, notamment en avant-première d’artistes étrangers comme Jennifer Lopez et Shakira. Il frôlera la récompense suprême en la matière, puisqu’il est nommé aux NRJ music awards en 2014, dans la catégorie meilleur DJ français. Le trophée sera cependant remporté par David Guetta.

La chanson « Li Tourner », sortie en 2013, est à l’origine une sega d’Alain Ramanisum, l’ancien membre du groupe Cassyia. Elle aura un énorme succès à la radio et en club, ce qui lui vaudra un disque d’or.

Le clip montre un groupe de chanteurs et danseurs, au physique avantageux comme il se doit, se trémousser sur la plage mauricienne de Flic-en-Flac. Les paroles en créole mauricien sont difficilement compréhensibles pour le non-initié. Comme souvent dans ce type de chansons de l’été, le thème est léger, en l’occurrence une personne qui aime danser, faire danser et mettre l’ambiance en toutes circonstances.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.