Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Chris Rea : On the beach

Quelques notes célèbres pour une ode à la plage... Chris Rea signe là une chanson sensuelle et presque envoûtante, qui a connu un immense succès dans les années 80. Bluesman d'origine anglaise, le chanteur-compositeur ne renie pas ses racines italiennes et donc méditerranéennes. Tirée d'un album du même nom, la chanson "On the beach" a été classée N°11 en Grande-Bretagne.

Christopher Rea est un chanteur anglais qui commence sa carrière solo en 1976, à l’âge de 25 ans après une année vaine passée dans un groupe. Après un succès fulgurant mais éphémère aux États-Unis en 1978, il décide de poursuivre sa carrière en Europe dans les années 1980. Dans les années 90, une fois remis d’une grave maladie, il décide de changer de registre et de se consacrer dès lors au blues.

« On the beach », album sorti en 1986 incluant entre autres le titre éponyme, est sans nul doute le plus grand succès de Chris Rea. Le clip a été tourné sur l’île de Formentera, la plus petite des îles des Baléares, dont on reconnaît le fameux phare du cap de Barbaria à l’ouverture.

Cette chanson aux inspirations de jazz rappelle un chagrin d’amour du protagoniste. Un amour secret et éphémère qu'il a connu sur la plage, un endroit précis de cette plage, qui l’attire inexorablement car ses sentiments et ses souvenirs y sont toujours présents.

Paradoxalement, et selon Chris Rea lui-même, malgré l’énorme succès de ce tube, en Europe d’abord, puis dans le reste du monde, c’est un de ses plus faibles succès commerciaux ! Ce disque a en effet connu beaucoup plus de passages à la radio qu’en caisse.

Paroles & Musique : Chris Rea

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.