Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Une plage américaine fait fuir les mouettes avec... des rapaces !

C'est dans la station balnéaire d'Ocean City, située dans le New Jersey, que des milliers de mouettes avaient pris leur quartier et se délectaient de la nourriture abondante qu'elles trouvaient ici : frites, nuggets, beignets, sandwichs, parts de pizza… De quoi ravir ces oiseaux, mais nettement moins les touristes du coin.

Les volatiles affamés, attirés par les bonnes odeurs, en étaient venus à attaquer les vacanciers pour leur subtiliser leur nourriture. Certains se sont fait voler leur beignet sur la plage, d'autres ont vu des mouettes venir se servir dans leur assiette, et on a même vu les oiseaux s'en prendre à des groupes de touristes qui dégustaient tranquillement leur glace en plein rue.

Une situation devenue incontrôlable, qui menaçait le tourisme local car ne pas pouvoir savourer son plat au bord de l'eau sans risquer de se faire attaquer depuis le ciel n'a rien de bien relaxant.

Consciente de la crise qui couvait, la municipalité a eu l'idée de faire appel à des fauconniers professionnels pour effrayer les mouettes. Les membres de la société East Coast Falcons - déjà en charge de protéger aéroports et décharges contre les mouettes - sont donc arrivés à la rescousse avec leurs rapaces.

Faucons, buses à croupion blanc et hiboux se relaient à Ocean City et les premiers résultats sont très concluants. La présence des rapaces incite les mouettes à voler sans se poser, ou à aller voir ailleurs, de peur de se faire attaquer à leur tour par les oiseaux menaçants qui accompagnent les fauconniers.

La municipalité, qui paie tout de même 2100 dollars chaque jour pour ce service, s'est dite ravie de l'amélioration de la situation en à peine 3 semaines et l'opération de sauvetage de la plage et de ses environs pourrait être reconduite l'année prochaine. En attendant, les fauconniers et leurs 6 rapaces, qui répondent aux doux noms de Gabriela, Ozzy, Sage, O.C., Blackberry et Hanks, sont devenus de véritables stars locales et les passants se pressent pour les prendre en photo et les féliciter. Et les mouettes n'ont plus qu'à bien se tenir !

Par Mickael
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.