Vous utilisez un bloqueur de publicits et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entirement gratuit grce la publicit, non intrusive.
Merci de nous soutenir en dsactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icne rouge situe en haut droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Dsactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Une flotte de navires autonomes pour cartographier les océans

Une flotte de navires autonomes pour cartographier les océans

Afin de compléter la cartographie du fond de nos océans, une entreprise américaine a annoncé un projet fou : envoyer une flotte entière de navires autonomes scruter le plancher océanique.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, nous sommes aujourd'hui plus au fait de ce qui se passe dans les étoiles que de ce qui se trame sous nos océans. Malgré les progrès scientifiques successifs effectivement, l'immense étendue des fonds marins, région mystérieuse peuplée de créatures abyssales, se trouve toujours hors de portée de notre curiosité.

Les tentatives pour dépasser cette dernière frontière ont bien sûr été nombreuses, mais toutes se sont heurtées à l'immensité de la tâche. Pour preuve, à ce jour, seuls 20% des fonds marins sont cartographiés. La tâche est donc colossale, mais une jeune société américaine veut relever le défi. Elle s'est d'ailleurs donnée comme ambition de compléter les 80% restant d'ici... 2030 !

Tout juste créée en 2016, Ocean Infinity est, entre autres, une société spécialisée en géophysique, en hydrographie et en robotique marine. Elle a ainsi annoncé vouloir régler la question d'une manière plutôt radicale en envoyant des navires sans équipage voguer sur les océans pour en cartographier le fond.

Très justement baptisée "Armada", cette flotte aura également pour mission de compléter l'hydrographie des fonds marins et sera composée de deux types de bâtiments. Le premier, le plus petit, aura une autonomie de 3.700 milles nautiques à 12 nœuds. Le plus grand en aura une de 5.000 milles nautiques à 12 nœuds et aura en plus une capacité d'emport de 60 tonnes. Des autonomies importantes les rendant capables de traverser les océans.

Plus étonnant encore, chaque navire embarquera, en plus de ses instruments, au moins un drone sous-marin capable de plonger jusqu'à 6.000 mètres et qu'il pourra déployer et remiser tout seul. Et pour naviguer, la flotte autonome s'appuiera sur l'intelligence artificielle qui gèrera notamment les manœuvres d'évitement ainsi que la lecture des cartes vectorielles. Évidemment, si aucun équipage ne sera à leur bord, les navires pourront toujours être manœuvrés à distance par des opérateurs situés à des milliers de kilomètres d'eux.

Si tout se passe comme prévu, une première vague de 11 navires autonomes devrait être lancée par Ocean Infinity dès la fin de l'année 2020.

>> A lire aussi : Qui est cet aventurier qui explore les abysses ?

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.