Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Une bouteille à la mer a traversé l'Atlantique en 9 ans

Une bouteille à la mer a traversé l'Atlantique en 9 ans

Une bouteille jetée en mer sur la côte Est des États-Unis a fini par accoster sur une plage des Landes. Elle a mis 9 ans à traverser l'Atlantique au gré des courants et des tempêtes.

Quand Max Vredenburgh avait 10 ans, c'était un jeune Américain comme les autres. Il aimait les mêmes choses que les garçons de son âge et puis un jour, il décida de partager ça avec quelqu'un. Sans doute déjà rêveur dans l'âme, Max écrivit une lettre, mais il ne la posta pas. A la place, il mit son message dans une bouteille de vin qu'il confia à l'océan.

Le voyage de la bouteille débuta le 21 août 2010 de la plage de Long Beach, à Rockport, dans le Massachusetts. Au bout d'un périple de 9 années, elle finit par s'échouer sur une plage des Landes, entre Contis et Mimizan. Elle aura en tout avalé 6.000 km pour se retrouver de l'autre côté de l'Atlantique.

Dans sa lettre, Max raconte qu'il est âgé de 10 ans et qu'il aime plein de choses comme les pommes, la plage, les voitures, les animaux, et aussi l'espace. Il raconte également que sa couleur préférée est le bleu et termine en demandant à quiconque trouvera sa lettre à la mer de lui répondre. Plus de 9 ans plus tard, voilà qui est chose faite !

Le Landais qui découvrit sa lettre en octobre 2019 veut rester anonyme, mais le retraité septuagénaire raconte qu'il est tombé sur la bouteille lors d'une de ses promenades rituelles le long du littoral. Ravi de sa trouvaille, il s'est dit qu'il se devait de répondre à la lettre de Max et s'y est attelé avec sa femme et son fils qui fit la traduction.

Leur réponse, qui inclut tout de même une carte montrant où la bouteille a été retrouvée, a cette fois-ci suivi un chemin plus orthodoxe pour arriver chez Max. Mais comme le gamin est maintenant un étudiant de 19 ans à l'université de Suffolk, à Boston, la lettre ne l'y trouva pas. C'est donc son père qui apporta la missive au jeune homme, abasourdi que quelqu'un lui ait répondu après si longtemps ! Aux dernières nouvelles, Max a promis de répondre à ses nouveaux correspondants.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.