Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Une appli pour mesurer l'érosion des plages

Une appli pour mesurer l'érosion des plages
Photo: la plage de Crooklets, en Angleterre

Vous êtes curieux de savoir si la plage sur laquelle vous vous prélassez tous les étés est en train de fondre sous l'assaut des vagues ? Il y a désormais une appli pour ça, ou plutôt, un service.

"Rivages", c'est son nom, est une application Androïd qui offre la possibilité à tout un chacun de participer au suivi du trait de côte de sa plage très simplement : on commence par télécharger l'application gratuitement depuis le Play Store et on la lance après avoir activé le GPS sur son smartphone. On se positionne ensuite à un bout de la plage, on appuie sur le bouton Play de l'appli et on marche jusqu'à l'autre bout en veillant bien à suivre la limite des vagues. L'application va alors enregistrer la trajectoire du smartphone. Après avoir couvert toute la plage, on se retourne pour prendre une photo, puis on appuie sur Envoi.

L'un des responsables de l'appli nous précise que "la limite à relever est différente en fonction des secteurs (faible marée ou pas). Le protocole et l'application permettent de choisir ce type de limite."

Les données, anonymisées, sont alors envoyées au Cerema, le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement. Ce centre, dépendant du ministère de la cohésion des territoires et de celui de la transition écologique et solidaire, planche depuis longtemps sur l'élaboration d'un indicateur d'érosion côtière qui permettrait d'avoir une vision réaliste et complète des effets du phénomène sur le littoral français.

Cet indice étant basé sur le trait de côte, l'organisme a eu l'idée de lancer un projet participatif aux avantages nombreux : un volume de données recueillies plus important qu'avec les méthodes normales, une fréquence des relevés plus élevée et une couverture géographique plus importante, sans parler de la sensibilisation du public aux enjeux du littoral.

Les données récoltées par le Cerema sont traitées via le logiciel MobiTC développé par le centre. Il en sort alors une tendance (la plage recule ou avance) permettant de se faire une idée de l'état du littoral. Le Centre complète ensuite le tout d'une analyse et met toutes ces informations à disposition du public au travers d'une cartographie dynamique consultable sur son site.

Actualisée toutes les semaines, cette cartographie permet de se rendre facilement compte du caractère changeant de la plage : ses frontières sont en perpétuel mouvement ! Pour les passionnés, et parce qu'elles proviennent de toute façon du grand public, le Cerema met également à disposition toutes les données recueillies via l'application Rivages, données fournies sous licence ouverte Etalab et que l'on peut télécharger ici.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.