Vous utilisez un bloqueur de publicits et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entirement gratuit grce la publicit, non intrusive.
Merci de nous soutenir en dsactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icne rouge situe en haut droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Dsactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un topless collectif à Rio pour fêter l'été

On a de la chance, au Brésil : l'été austral démarre le 21 décembre (jour de l'hiver en Europe). Mais double plaisir pour les habitués de la plage d'Ipanema, à Rio : un rassemblement de filles aux seins nus a eu lieu sur le sable, histoire de marquer la date d'une pierre blanche.

En réalité, l'événement a des revendications, celles de faire accepter le topless sur une plage où il est formellement interdit. Ce qui ne manque pas d'étonner les amateurs du célèbre festival de Rio, où des femmes dénudées défilent sans problème. Instaurée dans les années 40, la loi brésilienne contre la nudité considère le topless comme une attitude obscène, punie d'une peine d'un an de prison.

Une femme a donc décidé de réagir : Ana Rios, 23 ans, spécialisée dans l'organisation d'événements et militante pour Amnesty International, a lancé un appel pour rassembler des filles aux seins nus sur la plage. L'idée lui est venue lorsqu'une actrice locale a été interpellée par la police pour "attentat à la pudeur" alors qu'elle faisait des photos sans le haut de son maillot pour la promotion de sa pièce.

Agacée par ce puritanisme hypocrite, Ana a joué la carte de la provocation en créant ce grand rassemblement de filles partiellement dénudées. Grâce à un appel sur les réseaux sociaux, le "Toplessaço" devait réunir des milliers de personnes sur la plage, pour "un été sans marques et sans hypocrisie". En réalité, il y avait bien plus de photographes que de participantes...

Par Guillaume Daveluy
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.