Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un roi saoudien s'approprie une plage de la Côte d'Azur

Un roi saoudien s'approprie une plage de la Côte d'Azur
Photo: Jean-Pierre Amet / Reuters

Il était une fois un roi qui régnait dans un pays lointain et désertique. Désireux de passer des vacances au bord de la mer, il acheta un palais dans le sud de la France. Sa belle villa les pieds dans l'eau lui offrait une petite plage qui, jusque-là, profitait aussi au peuple. Mais le roi décida de fermer la plage pour y rester seul avec sa famille et ses amis. Et le peuple alla se baigner ailleurs...

Cette histoire vous semble d'un autre âge ? C'est pourtant ce qui est en train de se passer à Vallauris, une petite commune proche de Cannes, dans les Alpes-Maritimes. Le roi Salmane d'Arabie Saoudite a privatisé la plage de la Mirandole située au pied de sa villa, pour sécuriser ses prochaines vacances.

Des ouvriers ont commencé par couler une dalle bétonnée (c'est fou comme les plus riches aiment transformer le sable en béton), probablement pour y installer un ascenseur. Deux jours plus tard, c'est une clôture qui est posée sur le chemin d'accès à cette plage pourtant publique. Le tout bien sûr, sans aucune autorisation.

La mairie de Vallauris a aussitôt réagi en alertant la préfecture afin de faire cesser ces travaux illégaux. Les riverains, quant à eux, sont montés au créneau en organisant une pétition pour que l'on respecte le domaine public. Mais le sous-préfet de Grasse, tout en condamnant ces aménagements précipités, a précisé que la plage sera de toute façon interdite au public durant le séjour de la famille royale.

Surtout qu'entre-temps, l'État français a rapidement fait parvenir les autorisations de travaux, notamment concernant deux ouvertures réalisées sur la façade de l'immense résidence. De tels délais, aussi brefs, feront pâlir les citoyens qui attendent encore l'autorisation d'installer un velux sur leur toit ou un cabanon dans leur jardin. Il faut reconnaître qu'avec plusieurs milliards d'euros de contrats signés entre la France et l'Arabie Saoudite, les enjeux ne sont pas les mêmes.

Selon le sous-préfet, un loyer sera perçu et les aménagements seront détruits après les vacances du souverain. La petite plage de la Mirandole deviendra alors à nouveau accessible à ceux qui la fréquentent et qui paient des impôts pour l'entretenir.

Par Guillaume Daveluy
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

1 commentaire

Le roi est parti, vive le roi !

par Phil, le 10/08/2015

Sa majesté ayant raccourci son séjour et précipité son départ direction le maroc, la plage est de nouveau accessible. Une petite semaine de désagréments, beaucoup de bruits et de tapage pour 8 jours de vacances royales. Les installations ont été retirées, il ne reste que le sable et les parasols des habitués. Tout ça pour ça...

Vous aussi, donnez votre avis !

Il vous reste caractères.