Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un fossile préhistorique rare découvert sur une plage américaine

Un fossile préhistorique rare découvert sur une plage américaine

Alors qu'il pensait ramasser un détritus quelconque sur la plage, Chon Carlile a plutôt fait une découverte rare : un fossile préhistorique possiblement vieux de plusieurs millions d'années !

Chon Carlile et sa famille, venant de Lexington, en Caroline du Nord, étaient ce jour-là en balade sur la plage de Myrtle Beach, en Caroline du Sud. Ce coin des États-Unis est connu pour les fossiles de dents de requin mégalodon qu'on peut y trouver assez aisément et c'était dans le secret espoir de faire quelques trouvailles intéressantes que lui et ses enfants ont parcouru le bord de mer.

C'est alors que le père de famille tomba sur un gros morceau de fossile qu'il prit tout d'abord pour un déchet ordinaire. Mais en y regardant de plus près, cet amoureux de la paléontologie reconnut des motifs ainsi qu'une texture cristallisée qui ne trompaient pas : il était bien en présence d'un fossile, mais il n'avait encore aucune idée de ce que c'était.

Pour en avoir le cœur net, Chon contacta un groupe local de passionnés de fossiles sur Facebook, dénommé "Fossil of Myrtle Beach". Ce groupe travaille de concert avec le Georgetown Maritime Museum ainsi que le Horry County Museum, deux musées de la région. Il est animé par des mordus dont certains ont une bonne cinquantaine d'années de chasse aux fossiles à leur actif. Autant dire qu'ils identifièrent sans difficulté la trouvaille de Chon : une molaire de mastodonte, une espèce éteinte d'éléphants.

A ne pas confondre avec le mammouth, les mastodontes seraient, selon les experts, apparus sur Terre vers la fin du Miocène, il y a 11 à 5 millions d'années, avant de disparaître il y a environ 10.000 ans. Au bas mot, la molaire préhistorique découverte par Chon Carlile serait donc vieille de 10 millénaires, un artefact exceptionnel que les passionnés du groupe "Fossil of Myrtle Beach" n'ont pas hésité à qualifier de jackpot. Selon eux, les récentes tempêtes qui ont sévi dans la région ont certainement érodé la plage et permis à ce type de fossile de remonter à la surface. Il y a donc fort à parier que d'autres comme lui attendent d'être découverts !

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.