Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un équipementier français invente une combinaison 100% naturelle

Un équipementier français invente une combinaison 100% naturelle
Photo: Soöruz

Pour l'amour du surf et de la nature, un équipementier rochelais a développé une combinaison 100% naturelle pour la pratique des sports aquatiques. Un produit unique qui promet qualité, performance et respect de l'environnement.

Soöruz est un fabricant français de textiles, de protections et surtout de combinaisons spécialement taillées pour les sports de glisse nautique. Basée à La Rochelle, la marque a opéré une profonde transformation de sa manière de faire en 2013 afin d'intégrer l'environnement dans son ADN. En a résulté la dernière innovation en date de l'équipementier, une nouvelle gamme de combinaisons 100% naturelles baptisée "Green Line".

A la base de cette nouvelle gamme se trouve le BiöPRENE, la matière écolo maison de l'équipementier qui a nécessité 2 ans de recherche et développement. A ne pas confondre avec le bioprène, qui lui reste du néoprène, le BiöPRENE de Soöruz est fabriqué à partir d'un mélange de matières naturelles. On y trouve de la canne à sucre, du caoutchouc naturel fabriqué à partir du latex de l'hévéa (arbre à caoutchouc), des coquilles d'huîtres réduites en poudre qui vont servir de liant, et des huiles végétales fabriquées à partir de semences non alimentaires pour adoucir le tout.

Au final, cela donne une combinaison dotée des mêmes caractéristiques que celles en néoprène (épaisseur, résistance, thermorégulation, etc.), mais pour un impact écologique nettement moindre. Mieux, la combinaison "éco friendly" devrait aussi être l'ami du portefeuille des surfeurs avec un prix annoncé à 279 euros maximum dans sa version intégrale. C'est moins cher que le haut du panier des néoprènes et tout à fait raisonnable pour une combinaison de milieu de gamme.

Yann Dalibot, cofondateur de Soöruz, explique ce positionnement par les coûts accessibles des matières premières. Et puis un prix élevé maximiserait la marge de la marque, certes, mais rendra surtout cette innovation écologique inaccessible au grand nombre. L'entreprise a ainsi préféré rester raisonnable et viser le grand public, amateur de surf et autres sports assimilés.

Les combinaisons pour homme de la gamme Green Line devrait arriver sur le marché au mois d'avril 2020 en trois versions différentes (intégrale 4/3 mm, intégrale 3/2 mm et shorty 2/2 mm), tandis que les femmes n'auront droit qu'à un seul modèle (intégrale 4/3 mm).

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.