Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Un bateau de croisière percute un récif corallien

Un bateau de croisière percute un récif corallien
Photo: Noble Cruise

L'Indonésie est une destination touristique très prisée dans le monde. Au-delà de Bali et Sumatra, ses attractions classiques, les visiteurs en profitent pour faire des croisières parmi les 17.500 îles de l'archipel. Mais parfois, tout ne se passe pas comme prévu et un événement a priori anodin peut mener au bord de l'incident diplomatique.

Alors qu'il emmenait ses passagers de Rabaul, en Papouasie-Nouvelle Guinée, à Manille, aux Philippines, au terme d'une croisière de 17 jours, le Caledonian Sky est arrivé à proximité de Kri, l'une des 1500 îles de l'archipel indonésien de Raja Ampat, en Papouasie Occidentale. Cet archipel, remarquable pour sa biodiversité et ses innombrables coraux, est très connu des amateurs de plongée. C'est très certainement ce qui lui a valu l'honneur de figurer sur l'itinéraire du navire.

Immatriculé aux Bahamas et exploité par la société britannique Noble Cruise, ce navire de construction italienne a été lancé en 1991. D'une longueur de 90 m et prévu pour transporter 114 passagers et 75 membres d'équipage, il n'a rien d'un géant des mers. Équipé de Zodiac afin d'offrir aux passagers des séances de plongée sous-marine, il offre régulièrement des croisières en Océanie et en Polynésie, notamment au départ de Tahiti, mais ses petites dimensions lui permettent aussi de remonter certaines rivières. C'est peut-être ce qui a valu à son capitaine un excès de témérité le 4 mars 2017 lorsqu'il a tenté de naviguer dans un secteur interdit à de tels navires en raison de la présence de récifs.

À 14h, le navire s'est échoué sur un récif corallien. Les 102 passagers ont dû être évacués du navire afin d'extraire le Caledonian Sky de sa fâcheuse posture. Il a ensuite pu poursuivre sa route et arriver à destination de Manille le 14 mars, comme prévu sur son plan de navigation initial.

L'affaire aurait pu en rester là si l'échouage ne s'était accompagné de dégâts sur plus de 13.000 m² de coraux dans une région où le tourisme compte. La catastrophe et ses possibles conséquences sur l'industrie touristique inquiètent les responsables locaux. Au point que l'Ambassadeur du Royaume-Uni a été convoqué par le ministre indonésien des affaires maritimes. La compagnie de croisières devra s'expliquer devant les autorités indonésiennes et britanniques, et l'affaire devrait se terminer par une compensation financière en réparation des dommages.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.