Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Trois naufragés sur une île sauvés par leur SOS géant

Trois naufragés sur une île sauvés par leur SOS géant

Dans le Pacifique, trois hommes échoués sur une île ont pu être secourus grâce à une idée que l'on ne voit généralement que dans les films : un immense SOS inscrit dans le sable !

Le 30 juillet 2020, en Micronésie, trois marins prenaient la mer pour effectuer un simple parcours de 42 km. Leur plan était de rejoindre l'atoll de Pollap au départ de celui de Polowat, à bord d'une petite embarcation. En cours de route cependant, une soudaine panne d'essence laissa leur esquif de 7 mètres de long à la merci des eaux du Pacifique qui l'emportèrent à 190 km de sa destination première. La dérive les trois infortunés marins se termina ainsi sur un petit bout de terre isolé de 280 mètres de large sur 450 mètres.

Heureusement pour les trois hommes, leurs familles constatant qu'ils n'étaient pas arrivés à bon port n'ont pas attendu longtemps pour alerter les autorités. Les recherches purent ainsi commencer le 1er août et si les secours revinrent bredouillent le premier jour, le deuxième fût, heureusement, plus fructueux. C'est en effet vers la fin de la deuxième journée de recherche qu'un KC-135, un avion de l'US Air Force, repéra un énorme SOS écrit sur la plage de Pikelot, une île située à l'ouest de l'atoll de Pollap. Dans l'absolu, cette découverte était due au hasard puisque l'équipage était sur le retour quand, apercevant une île en contrebas, il décida de descendre vérifier. Ce faisant, il vit l'appel au secours sur le sable ainsi que le petit bateau des naufragés.

Notifiées, les autorités demandèrent l'assistance du croiseur lourd australien HMAS Canberra alors en manœuvre non loin de la zone. Celui-ci, conformément à la convention des Nations Unies sur le droit de la mer stipulant l'obligation de porter secours à quiconque est en danger en mer, dépêcha un hélicoptère sur l'île afin de vérifier l'état de santé des naufragés et leur apporter eau et nourriture. Finalement, les trois Robinson purent quitter l'île le soir même à minuit à bord du FSS Independence, un patrouilleur du gouvernement micronésien, et par la suite rejoindre Polawat. Tout est donc bien qui finit bien pour les marins après 3 jours passés sur la petite île isolée de Pikelot.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.