Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Ré-ensablement : la plage de Cannes va doubler sa taille

Ré-ensablement : la plage de Cannes va doubler sa taille
Photo: Paulo

Le littoral de la ville de Cannes est actuellement en pleine effervescence et pour cause, la cité des festivals a décidé d'agrandir ses plages à grands coups de ré-ensablement.

C'est un projet ambitieux comme on en voit rarement qui a été lancé par le maire de Cannes. Dévoilés en novembre 2017, ses plans prévoient une rénovation en profondeur des plages de la ville, se concentrant essentiellement sur le bord de mer du fameux boulevard de la Croisette.

Cela faisait 50 ans que ces plages n'avaient connu de réelles restructurations et la remise à niveau dont elles font l'objet aujourd'hui devrait littéralement en changer le paysage. Une sorte de "mise à jour" motivée par l'air du temps, entre volonté économique, préservation du littoral et menace terroriste.

Tout commence avec l'élargissement du bord de mer dont le but avoué est tant d'accueillir davantage de (riches) plaisanciers que d'étoffer l'offre hôtelière des alentours. À défaut de célébrités donc, ce sont des camions et des pelleteuses qui défilent sur la Croisette. Et ils ont fort à faire : actuellement larges de 5 à 15 mètres, les plages devront atteindre les 30 à 40 mètres après travaux. Les engins de chantier multiplient ainsi les va-et-vient entre la Croisette et une carrière dans la région de Toulon pour en transporter le sable blanc qu'ils étaleront ensuite sur les plages. Ce ballet est épaulé par des bacs au large qui pulvérisent en continu du sable prélevé sur le fond marin.

Pour atteindre les objectifs, il faudra étaler 95 000 m3 de sable sur 1,4 km de bord de mer pour un coût estimé à 10 millions d'euros. Ce coût est partagé entre la commune et les plages privées. A ce prix, les plages bénéficieront aussi d'une digue sous-marine qui les protégera des assauts de la mer. En plus de cet engraissement des plages, il est également prévu de raser puis de reconstruire plus uniformément la plupart des établissements s'y trouvant afin d'améliorer l'esthétique de la Croisette et donc son attractivité.

Enfin, un budget de 5 millions d'euros a été alloué à la sécurisation des lieux avec notamment des plots rétractables capables de résister à plusieurs camions béliers. Au nombre de 120, ces plots seront placés à des endroits stratégiques de la Croisette pour en sécuriser l'accès.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.