Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Quand les cheveux portent secours aux océans !

Quand les cheveux portent secours aux océans !
Photo: adamkontor

Qu'ils soient blonds, roux ou bruns, les cheveux ont une seconde, voire une troisième vie utile grâce à une association de coiffeurs écolos qui les recyclent de diverses manières.

"Coiffeurs Justes" est une association créée en 2015 par Thierry Gras, coiffeur dans le Var. Avec une trentaine d'années de métier à son actif, ce dernier a remarqué dès ses débuts que les cheveux sont jetés presque aussi promptement qu'on les coupe. Or, ces bouts de tignasse sont bourrés de qualités exploitables. Par exemple, le cheveu est imputrescible, lipophile (il absorbe les substances huileuses) et hydrophile (il absorbe l'eau). C'est aussi un bon isolant, à la fois phonique et thermique.

Autre constat : les cheveux représentent 50 % des déchets produits par un salon de coiffure. Il faut alors à peu près 110 clients pour récolter 1 kg de cheveux, l'équivalent d'un demi-mois d'activité.

L'association fournit des sacs à cheveux à ses salons et coiffeurs adhérents. Une fois remplis, les sacs sont envoyés à l'association qui transforme alors les cheveux en filtres marins. Pour cela, elle travaille avec un Esat (établissement de service d'aide par le travail) qui peut fabriquer deux sortes de filtres : une première, carrée de deux centimètres d'épaisseur, et une deuxième, en boudin, faite en bourrant les cheveux dans des collants de femmes eux aussi recyclés.

Les filtres de cheveux sont utilisés dans les ports et dans tout lieu où il est nécessaire d'absorber des hydrocarbures et autres taches de graisse flottant à la surface de l'eau. Leur avantage est qu'ils peuvent s'en imprégner facilement : 1 kg de cheveux peut s'imbiber de 8 litres d'hydrocarbures. Ensuite, il suffit de les laver et on peut les utiliser à nouveau. Un filtre de cheveux peut ainsi être réutilisé de 6 à 10 fois, et une fois hors d'usage, les cheveux entament leur troisième et dernière vie en tant qu'isolant, renforçateur de béton ou même fertilisant.

Le concept de "Coiffeurs Justes" séduit non seulement en France, avec une vingtaine de nouveaux adhérents tous les jours selon Thierry Gras, mais aussi dans toute l'Europe, et même à l'étranger. Le coiffeur, lui, ambitionne pour le moment de développer son réseau en France et de travailler avec d'autres Esat.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.