Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Ploota, l'astucieux mini-gilet de sauvetage du futur

Ploota, l'astucieux mini-gilet de sauvetage du futur
Photo: Ploota

Le Ploota. Derrière ce nom plus qu'original se cache une invention qui va révolutionner la sécurité en mer : un gilet de sauvetage portatif !

Il ne paie pas de mine, ce petit gadget. À le regarder, on le prendrait pour un vulgaire antivol de vélo. Il s'agit pourtant bien d'un dispositif de flottaison destiné à sauver des vies. Oubliez le gilet, la mode est maintenant au collier : Ploota se porte autour du cou et, selon ses inventeurs, se laisse oublier avec un poids de seulement 280 grammes. On peut ainsi glisser sur notre surf, enfourcher notre jet ski, ou tout simplement nager sans être gêné par l'objet.

Le fonctionnement du Ploota est très simple. Deux poches gonflables sont cachées de chaque côté du collier. En utilisation normale, elles restent invisibles, mais dès que ses capteurs embarqués détectent une situation de noyade, elles se déploient rapidement en utilisant le gaz contenu dans une cartouche de CO2. Les coussins se gonflent alors de chaque côté de la tête, la soutenant fermement, et leur volume suffit à remonter l'utilisateur à la surface où sa tête sera maintenue hors de l'eau en attendant les secours. Pour les situations d'urgence, un bouton d'activation manuel permet de gonfler sans attendre le collier de sauvetage. Autre point fort : il suffit de changer la cartouche et de ranger les coussins dans leurs compartiments pour rendre le collier à nouveau opérationnel.

Derrière ce produit novateur se trouve Rainer Fakesch, un expert en protection contre le feu qui a failli un jour perdre un proche par noyade. L'événement lui a fait prendre conscience de la dangerosité de l'élément aquatique, même pour les meilleurs nageurs, et de la nécessité d'améliorer les dispositifs de sécurité actuels. Il décida donc de plancher sur un nouveau type de gilet de sauvetage moins intrusif et plus intuitif. L'idée de Ploota était née.

Depuis, Rainer Fakesch a lancé une campagne de financement participatif, fondé sa société (elle aussi appelée Ploota) et travaillé sur plusieurs prototypes jusqu'au design final qu'on connaît aujourd'hui. Ploota n'est pas encore commercialisé et Rainer et son équipe travaille encore à l'améliorer en lui ajoutant d'autres fonctions jusqu'ici tenues secrètes. Sa mise sur le marché ne devrait toutefois pas tarder, Ploota ayant trouvé les investisseurs avec qui travailler.

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.