Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

On a retrouvé le porte-avions USS Lexington

On a retrouvé le porte-avions USS Lexington

Chacun son hobby. Certains collectionnent les boîtes de Vache qui Rit, d'autres cherchent des épaves. Surtout ceux qui en ont les moyens, comme Paul Allen, co-fondateur de Microsoft avec son ami Bill Gates.

Allen est un homme d'affaires et mécène notoire qui dédie des sommes importantes (désintéressées ou non) à des sujets qui le passionnent. Il possède notamment une collection d'avions de la Seconde Guerre Mondiale en état de voler, la Flying Heritage Collection, qu'il ouvre au public. D'où, certainement, l'idée d'envoyer son navire scientifique à la recherche de l'épave de l'USS Lexington.

C'est chose faite après 6 mois de recherche. Ce porte-avions a été retrouvé à 800 km des côtes australiennes par 3000 mètres de fond. Très endommagé par deux bombes et deux torpilles japonaises, il a eu à déplorer 260 morts parmi ses 2951 membres d'équipage. Les incendies étant devenus totalement hors de contrôle, le bâtiment a été sabordé de cinq torpilles par le destroyer USS Phelps le 8 mai 1942 à 19h52, avec 35 avions à son bord. Les survivants ont été répartis dans les autres navires de la flotte.

Ce n'est que le 4 mars 2018 que l'épave de Lady Lex est retrouvée et filmée par l'expédition de Paul Allen, avec 11 de ses avions. Sur la carlingue de l'un d'entre eux, un Wildcat F4F, on distingue encore très clairement une figure de Félix le Chat accompagnée de quatre drapeaux de l'Empire du Japon, désignant les quatre victoires enregistrées par cet appareil.

« Hommage au courage de ces hommes » est le tweet qu'Allen a dédié aux marins de l'équipage. Le milliardaire a reçu à cette occasion les félicitations personnelles du commandant de la Flotte du Pacifique, l'amiral Harry B. Harris. Celui-ci est né au Japon d'une mère japonaise et d'un père américain ayant été évacué du Lexington avant son sabordage. Tout un symbole !

Par Charles Lorrain
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.