Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Les Philippines veulent s'emparer d'îles en Mer de Chine

Les Philippines veulent s'emparer d'îles en Mer de Chine
Photo: Tadashi Mori

La Mer de Chine est un espace entouré par le continent asiatique d'un côté, et par les innombrables îles de l'Indonésie et des Philippines de l'autre. Au milieu de tous ces pays se dessine un archipel, les Spratley. Cet ensemble de 14 îles principales et de nombreux récifs a une superficie totale de 2 km², mais est pratiquement inhabitable. Mais comme le dit le proverbe, quand on veut, on peut.

La Zone Économique Exclusive, les possibles gisements d'hydrocarbures ainsi que la position de l'archipel au milieu de la Mer de Chine aiguisent les appétits des nombreux pays limitrophes qui revendiquent la souveraineté sur ces cailloux au milieu de l'océan. Comme tout ce beau monde n'arrive pas à s'entendre, c'est le principe du "premier arrivé, premier servi" et la politique du fait accompli qui semblent prévaloir.

Rodrigo Duterte, le président philippin, a décidé de mettre en œuvre ces principes pour la dizaine d'îles et de récifs qu'il estime revenir à son pays. « Il semble que tout le monde aille se servir sur les îles là-bas, alors nous ferions mieux d'aller habiter sur celles qui restent vacantes », a-t-il déclaré. « J'ai ordonné de les occuper tous. Construisez-y des infrastructures et hissez le drapeau philippin », a-t-il ajouté le 6 avril 2017 lors d'une visite sur une base militaire de l'île philippine de Padawan. Cette déclaration a provoqué l'ire chinoise qui a pourtant déjà usé et abusé du même procédé à son profit.

L'armée a tempéré les propos provocateurs de son président en précisant quelques jours plus tard qu'elle n'envisageait que de rénover et d'étendre certaines installations existantes sur certains îlots des Spratley déjà colonisés par les Philippines.

Qui dit vrai ? La réponse sera peut-être connue le 12 juin prochain. Rodrigo Duterte a annoncé son intention de se déplacer en personne sur l'île Thitu, déjà sous pavillon philippin, pour une cérémonie célébrant les 119 ans de l'indépendance du pays.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.