Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

La température en Arctique va continuer à augmenter

La température en Arctique va continuer à augmenter

La glace fond en Arctique, c'est un fait. Mais à en croire la dernière étude de la branche environnement de l'ONU sur le sujet, cela n'est pas près de s'arrêter : selon l'organisation, la température va continuer d'augmenter dans cette région.

Paru en mars 2019, le dernier rapport de l'Organisation des Nations-Unies sur la situation en Arctique est sans équivoque : en 205O, les températures de l'océan Arctique seront supérieures de 3 à 5 °C à celles enregistrées actuellement en hiver et en 2080, les scientifiques tablent sur une augmentation de 5 à 9 °C. Selon eux, il y a même de grandes chances que nous ayons déjà dépassé la quantité critique de gaz à effet de serre pour faire machine arrière.

Autrement dit, les gaz émis depuis l'ère industrielle par l'activité humaine ont provoqué un réchauffement global qui aura trop impacté les océans. Impossible dès lors d'arrêter le phénomène, même en stoppant brusquement et dès maintenant toute production de gaz à effet de serre. Résultat, la température continuera de monter quoi qu'on fasse, et ce pour les 20 ans à venir !

Les conséquences de ce réchauffement sont palpables et concrètes. En un peu moins de 40 ans, depuis les années 1980, la banquise arctique a perdu pas moins de 40 % de sa superficie. Ces 30 dernières années également, c'est son épaisseur qui a perdu 40 %. Et dans la zone arctique du continent asiatique, la neige est présente 12 jours de moins que d'habitude.

Pour autant, il est impératif de sortir de notre engourdissement actuel selon l'ONU Environnement. Le fait de savoir que la température en Arctique continuera de monter quoiqu'il arrive ne devrait pas freiner les efforts de chacun, notamment des pays, pour réduire les émissions carbone. En effet, plus on traînera à le faire, plus les conséquences du réchauffement climatique seront dramatiques : montée du niveau de la mer, typhons et cyclones de plus en plus violents et même disparition de la glace arctique.

D'ailleurs, avec une augmentation de 5 à 9 °C dans la région, il est fort probable que l'Arctique devienne libre de glace chaque été. La dernière fois où cela est arrivé, ce fut lors de la dernière période interglaciaire qui a eu lieu il y a… 125.000 ans !

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.