Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Hossegor : des plages sans poubelle pour sensibiliser les usagers

Hossegor : des plages sans poubelle pour sensibiliser les usagers
Photo: chde.eu

Alors que l'on pourrait penser qu'installer des poubelles un peu partout est une bonne idée pour l'écologie, puisque cela évite que les déchets ne soient jetés n'importe où, on oublie un peu vite que c'est une façon de déresponsabiliser le citoyen.

Comme l'explique Philippe Cier, le responsable des espaces verts et des services techniques de la commune d'Hossegor, dans les Landes, placer des poubelles dans des espaces naturels protégés est une solution qui entraîne de nombreux soucis.

En premier lieu, les usagers ne font aucun tri lorsqu'ils jettent leur détritus dans les poubelles de plages. Non seulement le geste est fait machinalement sans aucune réflexion écologique, mais en plus, la charge de déchets est telle que les poubelles débordent à chaque grosse affluence sur les plages. Cela rend le tri impossible et le nettoyage extrêmement pénible.

Pire encore, quand les poubelles sont pleines, les gens préfèrent laisser, sans aucun scrupule, leurs sacs de détritus à côté, sans se soucier du travail supplémentaire que cela représente et du potentiel risque de pollution que cela engendre : un peu de vent, un oiseau affamé, et voilà les détritus répandus sur le sable.

Plutôt que de miser sur une rééducation écologique complète, la mairie d'Hossegor lance une initiative innovante : l'opération Plages Sans Poubelle. Sur la plage des Culs nus (une plage naturiste) et sur celle de la Gravière, il n'y aura plus de conteneur pour déposer les ordures. Au risque de voir plus de déchets partout ?

Certainement pas, car en incitant les gens à conserver leurs sacs poubelles et à les gérer eux-mêmes, chez eux ou en déposant les saletés dans les bacs à ordure de la ville, les élus espèrent que le comportement de chacun se fera plus responsable. Avec un mot d'ordre qui est : "Si les citoyens ne s'investissent pas dans la gestion des déchets de leur ville, aucune technologie ou action publique ne pourra le résoudre !". Le message est clair.

Sur les affiches (trilingues Français-Anglais-Espagnol) qui servent à promouvoir l'opération Plage Sans Poubelles, une partie concerne le ramassage des déchets, l'autre rappelle que les mégots mettent jusqu'à 12 ans à se dégrader. En plus de ces pancartes de sensibilisation, quelques jeunes en service civique arpenteront le sable pour ramasser les potentiels déchets abandonnés et pour distribuer des cendriers portables. Une initiative intéressante qui pourrait bien faire des émules en cas de succès.

Par Mickael
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.