Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Elle nage avec des squales pour contrer le mythe du requin-tueur

Elle nage avec des squales pour contrer le mythe du requin-tueur
Photo: Juan Oliphant

On ne le répétera sûrement jamais assez, les requins ne sont pas les prédateurs foncièrement affamés à l'âme de tueurs que l'on dépeint à longueur de temps dans les films. Et c'est d'ailleurs pour tordre le cou au cliché totalement faux du requin diabolique et calculateur qu'une jeune apnéiste a décidé de nager avec les requins.

Ocean Ramsey avait 7 ans quand elle est tombée nez à nez avec son premier squale. Effrayant, diriez-vous ? Pour le commun des mortels, peut-être, mais pour elle, ce fut le début d'une histoire d'amour avec ce poisson jugé à tort comme un tueur-né. Une fois grande, elle s'est donnée pour mission de défendre les squales et d'en finir avec le mythe du requin-tueur.

Un requin blanc, c'est 4 mètres de long et 200 kilos à l'âge adulte. Capable de repérer des vibrations sonores à 2 km de distance et de détecter du sang (de poisson) dans 4 000 mètres cubes d'eau : la bête, pour sûr, en impose. Et pourtant, quand il y en a un qui s'approche de trop près d'Ocean, hop, une petite tape sur le museau et le voilà qui détale. Leur "nez" est en effet truffé de capteurs et la moindre tape dessus leur fait un mal de chien. Le gros poisson est finalement bien douillet, qui l'eut cru !

Pour être bien avec le requin selon Ocean, on évite les mouvements brusques, on évite de lui tourner le dos et on le regarde droit dans les yeux. Trois règles simples qui lui permettent de nager avec les requins blancs en toute liberté, sans cage et, bien sûr, sans autre protection que son maillot de bain.

Pour mener à bien son entreprise, Ocean (qui porte bien son prénom) s'est associée à Juan Oliphant, un photographe marin qui deviendra plus tard son fiancé. A eux deux et en partenariat avec la marque GoPro, ils ont tourné un documentaire sur la vie des squales pour rétablir la vérité sur eux : "Saving Jaws", une sorte d'anti-Dents de la mer. En complément, ils ont également lancé waterinspired.org, une association regroupant plusieurs compétences autour de la sauvegarde des squales.

Devant tant d'efforts et de volonté déployés, on ne peut que souhaiter le meilleur à Ocean Ramsey, celle qui murmurait aux oreilles des requins !

Par Andriatiana Rakotomanga
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.