Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Deux bateaux à la dérive retrouvés par hasard

Deux bateaux à la dérive retrouvés par hasard
Photo: Quentin Hanich - Pêcheurs aux Kiribati

Certaines personnes, fort malchanceuses, ont parfois de la chance dans leur malheur, si l'on en croit l'édition du 23 février du Marshall Islands Journal.

C'est ce qu'ont dû se dire les quatre personnes sauvées mi-février dans l'océan Pacifique, au large des îles Marshall, à bord de deux embarcations de 4,50 m. Arawatau Miito, 57 ans, Toatu Tiwai, 40 ans et Tenanora Taiki, 22 ans ont dérivé durant 28 jours à bord de leur canot en bois après une avarie moteur lors d'une sortie de pêche à Betio, au sud de Tarawa, la capitale des Kiribati. De son côté, Bwanikatang Tebuanna, un adolescent de 14 ans, tentait de survivre depuis plusieurs jours dans un bateau en fibre de verre, après avoir été éloigné de Tarawa par la marée alors qu'il tentait de remonter le bateau vers la plage.

Un navire thonier de Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Kwila 888, faisait une mission de pêche dans les environs. C'est l'hélicoptère embarqué, envoyé en reconnaissance pour localiser les bancs de poissons, qui a découvert à 40 km du navire les deux embarcations dérivant sans le savoir à 8 km l'un de l'autre.

Yuan Tsai-Chen, le capitaine du Kwila 888, a interrompu sa mission de pêche pour recueillir les naufragés. Si l'adolescent n'a rien mangé durant les 11 jours de son calvaire, les trois autres naufragés ont pu survivre en buvant de l'eau de mer, du sang de poisson ainsi qu'en léchant l'eau de pluie déposée sur les embarcations. Pour s'alimenter en attendant de pouvoir reprendre un régime normal, ils ont pu avaler le riz bouilli que leur a offert l'équipage du thonier.

Les naufragés ont été conduits à Majuro, dans les îles Marshall, à plus de 600 km de leur point de départ, où leur état général était satisfaisant sauf pour Miito, hospitalisé pour déshydratation. Cette mésaventure n'était pas une première pour le capitaine, qui avait déjà secouru des rescapés il y a 6 ans, ni pour Miito qui avait déjà un naufrage à son actif.

Avec la collaboration de la représentation diplomatique des Kiribati aux îles Marshall, les rescapés ont pu rejoindre leur atoll dimanche dernier.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.