Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Des espèces extravagantes découvertes en Australie

Des espèces extravagantes découvertes en Australie
Photo: David Paul

L'océan est un vaste territoire dont 95% restent encore à explorer. Il n'est donc pas surprenant que, de temps en temps, de nouvelles espèces y soient découvertes. Mais là, c'est de l'Australie qu'on parle et forcément, les nouvelles espèces qui y ont été trouvées valent le coup d'œil.

C'est le 15 mai 2017 que le Dr Tim O'Hara du "Museums Victoria" (Melbourne, Australie) embarque avec 27 confrères dans l'un des bateaux de recherche de la marine australienne. Leur mission, explorer les eaux orientales du pays. Le bateau, long de 94 mètres et équipé autant pour la recherche océanographique qu'atmosphérique et biologique, est parti de la ville de Launceston sur l'île de Tasmanie, direction Brisbane, une ville portuaire de la côte est de l'Australie. Un périple de plus de 2 000 km qui leur a pris 1 mois à parcourir en scrutant les eaux de cette région du monde où la plaque continentale plonge sans prévenir à 4 km de profondeur. S'y trouve un écosystème unique plongé dans des ténèbres perpétuelles, mais où la vie a tout de même pu s'épanouir.

L'équipe a utilisé des sonars, des filets et une caméra sous-marine pour étudier la faune. Parmi les espèces ainsi observées, le tiers était inconnu et, si l'on en juge par leur adaptation à leur environnement, cela confirme que de terribles conditions règnent au fond des mers :

- Le crabe épineux, un crabe rouge vif presque squelettique recouvert d'épines sur tout le corps, même sur ses pattes.

- Le Sloane's Viperfish (en photo ci-dessus), un poisson tout en crocs à la mâchoire inférieure protubérante et à la tête disproportionnée en comparaison à son corps. Ce dernier est en effet fin et long, comme le corps d'une anguille, mais en plus fin.

- Le Deepsea Lizardfish, un poisson sans écailles, à la gueule étirée garnie de petits crocs et aux "lèvres" lardées d'étranges zébrures.

- Une éponge de mer carnivore qui attrape les petits crustacés avec des tentacules en silicone.

Le Dr O'Hara a même pêché un poisson sans visage, un spécimen très rare et évidemment très peu connu dont la dernière rencontre signalée a été en... 1873. L'animal, taillé comme un micro cachalot de 40 cm, n'a ni yeux, ni narines ni même de branchies apparentes et ne dispose que d'une bouche située sous son énorme tête. Nul doute que les abysses ont encore beaucoup d'autres surprises de ce genre à nous livrer.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.