Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Des baleines à New York après un siècle d'absence

Des baleines à New York après un siècle d'absence
Photo: Bernard Spragg. NZ

Cela va faire un peu moins d'un siècle que les baleines ont boudé les eaux new-yorkaises, mais à en croire les différentes observations faites un peu partout dans la zone, elles sont maintenant de retour, et pour de bon cette fois.

C'est surtout au large de Long Island que les cétacés ont été aperçus, jouant dans l'eau, s'élevant parfois dans les airs et régalant touristes et observateurs sur les bateau en partance de l'île. Il faut avouer que plus personne n'a l'habitude de voir des baleines s'ébattre dans ces eaux-là depuis longtemps déjà. Chassées en masse dès le 18ème siècle, elles ont en effet fini par disparaître de la zone avant qu'un moratoire n'arrête le massacre et en interdise la chasse. S'y était aussi ajoutée la pêche industrielle qui avait tôt fait de vider les environs de ses poissons.

Et pourtant les revoici, au grand étonnement des scientifiques qui avancent différentes hypothèses pour expliquer un tel retour. Tout d'abord, il y a le contrôle de la pêche aux menhadens et sa rationalisation dans la baie de New York et plus loin au large. Cela a eu pour conséquence un regain de sa population alors même que le poisson est en déclin ailleurs dans l'Atlantique. Or, ce poisson, qui se nourrit exclusivement de planctons, est un mets très apprécié des baleines qui font donc de plus en plus escale par la Grande Pomme.

S'ajoute à cela l'amélioration notable de l'état de l'Hudson River, un fleuve qui se jette directement dans la baie inférieure de New York. Il a longtemps été pollué par des eaux usées non traitées et même par des produits chimiques qui y étaient déversés sans discernement par certaines usines. Cela a demandé une quarantaine d'années, mais aujourd'hui, pour citer Paul Sieswerda, l'Hudson "ne déverse plus de pollution dans l'océan, mais des substances nutritives". Et cet ancien naturaliste et directeur de Gotham Whale, une association locale de défense des baleines, sait très bien de quoi il parle.

Pour être juste cependant, il faut reconnaître que tous ces efforts écologiques ont porté leur fruit dès 2011, année durant laquelle 5 baleines ont été aperçues dans la région. Elles ont ensuite été 25 en 2012, 43 en 2013 et en ce début de saison 2017, 5 ont pu être observées en une seule journée, en compagnie de plusieurs dauphins.

>> A lire aussi : Les meilleurs spots pour observer des baleines

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.