Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Découvrez bientôt la grotte Cosquer en 3D

Découvrez bientôt la grotte Cosquer en 3D
Photo: akunamatata

La France recèle de nombreux joyaux en matière de grottes préhistoriques et d'art pariétal. Parmi les découvertes extraordinaires, la grotte de Lascaux en 1940. Moins célèbre mais qui gagnerait à être connue, il y a aussi la grotte Cosquer.

Cette grotte est encore plus extraordinaire que Lascaux. Non seulement par son ancienneté, mais aussi par sa situation. La grotte Cosquer a en effet la particularité d'avoir son entrée et une partie de ses salles immergées. Son unique accès se situe à 37 mètres de profondeur, dans la calanque de la Triperie à Marseille. C'est après avoir nagé dans un couloir immergé long de 175 mètres que l'on peut enfin avoir accès à ses salles ornées.

La grotte a été découverte par Henri Cosquer en 1985. Celui-ci l'a discrètement explorée avec plusieurs amis pendant quelques années jusqu'à ce que plusieurs plongeurs y trouvent la mort. Ce n'est qu'en 1991 que la grotte est déclarée aux services archéologiques qui ont entrepris de demander son classement au titre des monuments historiques, ce qui a été fait dès 1992, conjointement à d'autres grottes ornées du même secteur.

Compte tenu du caractère exceptionnel des ornements qui y figurent, et également pour empêcher de nouveaux accidents, son accès naturel a été condamné et aucun autre accès plus praticable n'a été construit.

Comment l'étudier et la faire découvrir au public sans l'endommager ? Et bien la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) a missionné des archéologues-plongeurs pour faire un relevé très précis de la topographie des lieux et des peintures rupestres qui s'y trouvent. Depuis 2017 et jusque dans le courant de l'année 2018, des équipes se succèdent à hauteur de 5 heures par jour pour réaliser ce travail. Une reproduction numérique en 3D sera ainsi réalisée, ce qui permettra à la fois aux archéologues de travailler sur la grotte Cosquer à pied sec sans l'endommager et de permettre à tout un chacun de la découvrir.

Les parois de la grottes Cosquer présentent environ 500 figures, notamment animales, ainsi que des mains négatives. Elles ont été réalisées en deux phases, il y a environ 19.000 et 27.000 ans. A cette époque, en pleine glaciation, le niveau de la mer Méditerranée était à environ 120 mètres plus bas que de nos jours et la plage à 6 km, laissant aux hommes du Paléolithique le libre accès à la galerie.

Grotte Cosquer
Photo : DRAC Paca

Par Charles Lorrain
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.