Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Une plage, du vent, un cerf-volant

Les jours de grands vents, il n’est pas rare de voir des cerfs-volants prendre leur envol sur les plages, voletant majestueusement au-dessus de nos têtes. Avec leurs formes et leurs couleurs variées, ils ont la faculté d'enflammer l’imagination des petits et des grands enfants.

Une plage, du vent, un cerf-volant
Photo: Brett Davies

Saviez-vous que le mot « cerf-volant » vient de l’ancien français « serp volant », signifiant « serpent volant » ? Sûrement une référence aux premiers modèles importés de Chine et qui représentaient souvent de féroces dragons.

Petite histoire du cerf-volant

Il est difficile de déterminer précisément l’origine du cerf volant mais on pense que celui-ci a vu le jour quelque part en Asie, probablement en Chine bien avant le 4ème siècle. On s’en servait surtout dans un but militaire : porter des messages, donner un signal, et même emporter un homme dans les airs pour jouer les éclaireurs. Le cerf volant permit ainsi le premier vol ascensionnel humain, bien avant l’invention de la montgolfière.

Au 12ème siècle, le cerf volant fit son entrée en Europe où il servit principalement de jeu et de distraction. Il faudra attendre 6 siècles pour qu'il connaisse d'autres usages : reconnaissance militaire, photographie aérienne, ou encore antenne radio mobile.

Le cerf-volant à la plage

Grâce à son vent marin régulier, la plage est le lieu de prédilection pour la pratique du cerf-volant. On court, on tombe, on rit pour lancer son cerf volant et l’on n’est pas peu fier une fois qu’il a pris son envol.

Faire voler un cerf volant est un jeu d’enfant et l’on peut s’y essayer dès 3 ans, sous supervision d'un adulte évidemment, ou dès 5 ans pour les modèles un peu plus évolués. Les fameux cerfs-volants en losange (ou à dièdre) sont les plus courants : un modèle à un fil que l’on manie très facilement en se tenant dos au vent.

A la plage, le concept du cerf volant se décline aussi là où on l’attend le moins, comme dans le kite buggy où il sert à tracter un char à 3 roues, et le kitesurf où il permet cette fois-ci de tracter une planche à travers les vagues.

Les compétitions de cerfs-volants

Les cervolistes (ceux qui pratiquent le cerf volant comme un sport) se donnent fréquemment rendez-vous sur les plages afin de participer à diverses compétitions : duels de cerf volants, plus beau cerf volant, concours d’acrobatie, et bien plus encore. Il existe en France deux manifestations à ne rater sous aucun prétexte :

> Le festival de Berck, dans le Pas de Calais, où les premiers jours du printemps sont salués par l’envol de milliers de cerfs volants lors des « Rencontres internationales de cerfs-volants ».

> Le festival international de Dieppe, en Seine-Maritime, qui est la plus grande manifestation du genre dans le monde. On y croise en bord de mer tous les spécialistes mondiaux avec leurs cerfs volants surréalistes : dragons volants, super héros, ballons de foot ou encore raies géantes !

Pour recevoir la newsletter

Autour du même thème

    Vos commentaires

    Soyez le premier à laisser un commentaire !

    Il vous reste caractères.