Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Sur l'île écossaise de Barra, la plage est aussi un aérodrome

Les amateurs d'aéronautique en quête de sensations nouvelles seront certainement très intéressés par l'aéroport de Barra, une île située au Nord-ouest de l'Écosse. C'est en effet le seul aérodrome de la planète qui permette d'atterrir sur une plage ! Avec une seule destination et des horaires qui suivent le rythme des marées, l'expérience se veut atypique et dépaysante.
Sur l'île écossaise de Barra, la plage est aussi un aérodrome
Photo: VisitScotland

C'est en Écosse, sur l'île de Barra située dans le Nord du Royaume-Uni, que se trouve l'un des aéroports les plus insolites du globe. Depuis plus de 80 ans, les avions qui permettent de circuler entre cette île et Glasgow se posent et décollent à même le sable et il est impossible de voyager quand la marée monte. Une spécificité qui fait de l'aérodrome de Barra une destination atypique pour les visiteurs.

Une piste à même la plage au Nord de l'Écosse

C'est dans la baie de Traigh Mhor, au Nord-Ouest de l'Écosse, que se trouvent l'île de Barra et son aérodrome. Au milieu des étendues sauvages et des paysages rocheux, la plage de sable blanc accueille les promeneurs qui se plaisent à ramasser des coquillages, mais aussi… des passagers en provenance de Glasgow.

Depuis juin 1936 et un premier vol réussi, les liaisons n'ont pas cessé entre la capitale de l'Écosse et cette petite localité située dans les Hébrides extérieures. Mais ce qui rend l'aéroport tout à fait atypique, c'est le fait que les avions – de petits bimoteurs, pas de Boeing ni d'Airbus – se posent directement sur la plage.

Trois pistes tracées à même le sable permettent aux pilotes de poser ou de faire décoller l'appareil, et chaque jour, un ou deux vols atterrissent ici. Le spectacle émerveille les curieux qui font un détour pour voir ça, avant d'aller se perdre dans ce bourg d'à peine 1000 habitants.

Des horaires de voyages dictés par les marées

Si les aéroports internationaux doivent respecter des horaires précis et suivre des consignes de sécurité millimétrées, c'est ici la météo locale qui dicte aux pilotes quand ils pourront manœuvrer leur engin.

L'atterrissage et le décollage ne sont en effet possible qu'à marée basse, ce qui fait que l'aéroport n'est en général ouvert que de 10h30 à 15h30. Le reste du temps, les pistes de décollage sont enfouies sous l'eau, ce qui empêche également les visiteurs d'arpenter l'étendue de sable.

Ces derniers doivent aussi être attentifs à la manche à air, cette sorte de drapeau rouge et blanc qui indique la puissance du vent. Si elle est sortie, c'est que l'aérodrome est en activité. Il faut donc faire attention et guetter le signal lumineux qui indique qu'un avion s'apprête à partir ou à atterrir.

Une expérience unique mais risquée

On imagine assez facilement que les pilotes doivent faire preuve d'une certaine habilité pour se poser sur l'île de Barra, et c'est ce que confirme un employé de l'aéroport qui explique qu'il est fréquent que des vols soient annulés à cause d'un vent trop violent, ou simplement car les tentatives d'atterrissage du pilote se sont révélées infructueuses.

Dans un tel cas, le vol reprend la direction de Glasgow, qui se trouve à environ une heure de vol (et 230 kilomètres). Une déception pour la vingtaine de voyageurs que peut contenir l'un de ces avions ? Cela va dépendre s'il s'agit d'un touriste qui aura déjà pu profiter de la vue superbe à l'approche de l'île, ou d'un riverain parti s'approvisionner dans la ville de Glasgow. Dans ce second cas, il se peut qu'une pointe d'agacement se fasse sentir.

Mais après tout, sachant que l'île de Barra est également accessible en ferry, il faut aimer un tant soit peu l'aventure pour choisir de voler avec un appareil qui n'est pas sûr de se poser !

Par Mickael Publié le 04/09/2019
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.