Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Monokini : la folle histoire du topless à la plage

Les maillots de bain sont de bons baromètres des mœurs d'une époque. On a vu la tendance passer des costumes de bain complets à des bikinis ou à des maillots une-pièce, selon la mode en vigueur mais également selon les revendications en cours durant certaines décennies. Parmi les créations les plus polémiques, on trouve le monokini qui a permis aux femmes de dévoiler leur poitrine sur la plage. Qu'en est-il aujourd'hui ?
Monokini : la folle histoire du topless à la plage

Le Monokini désigne un maillot de bain laissant apparaître la poitrine, mais également le fait de ne garder que le bas. Populaire des années 1960 aux années 1990, notamment chez les femmes engagées, ce style tend désormais à disparaître. Retraçons l'évolution de ce costume de bain singulier et les messages qu'il portait, avant de devenir une tendance du passé.

Monokini et seins nus, c'est pareil ?

Lorsqu'on parle de Monokini, on désigne bien souvent le fait de ne pas porter de haut de maillot de bain. Une femme dévoilant ses seins sur la plage et ne gardant que son bas de maillot fera donc du Monokini.

Mais au départ, cette appellation désignait un maillot de bain bien particulier. Dessiné par Rudi Gernreich, un audacieux styliste d'origine autrichienne, le monokini se présentait alors comme une culotte en laine et à bretelles qui dévoilait les seins. Son idée n'est pas de le commercialiser mais bien de briser le conformisme de cette époque à propos du corps féminin, conformisme qu'il ne supportait pas.

Sans véritablement le vouloir, Rudi Gernreich va introduire dans la mode vestimentaire un objet polémique, qui va pourtant se démocratiser très rapidement à travers la planète.

Un objet de contestation avant d'être une mode 

La première photo d'une femme portant un monokini est celle de Peggy Moffitt, le mannequin favori de M. Gernreich, qui pose en couverture d'un magazine féminin américain le 4 juin 1962.

Certains crient au scandale devant ces seins librement exposés, comme le Pape, ou encore le gouvernement soviétique qui voit dans ce costume de bain le symbole de la décadence des pays de l'Ouest. Mais les femmes adhèrent au concept et le monokini, finalement vendu, est un succès commercial. Durant cet été 62, plus de 3.000 modèles s'écoulent.

Dès 1964, la mode du Monokini atteint l'hexagone et les plages françaises se peuplent peu à peu de demoiselles ne portant plus que le bas du maillot. Parmi elles, la célèbre actrice Brigitte Bardot va rendre l'objet terriblement fashion. Mais l'ancienne égérie n'est pas la seule responsable du succès de ce mouvement topless en France.

La contestation de Mai 68 amène à l'émancipation de la femme, et alors que certaines n'hésitent pas à brûler leur soutien-gorge en signe de libération sexuelle, d'autres assument d'exposer leur poitrine sur les plages.

Pourtant, peu à peu, ce symbole de liberté féminine va décliner pour se raréfier de nos jours.

monokini

Pourquoi le monokini n'est plus tendance aujourd'hui ?

Une étude récente montre que seulement 10 % des femmes pratiqueraient encore le topless de temps à autres. D'autres statistiques font état de près de 20 % des femmes affirmant que "le topless va contre la morale ou la religion" et elles seraient près de 40 % à penser que faire du monokini est impudique.

Les causes de la disparition de la tendance Monokini sont donc à chercher en partie dans l'évolution des mœurs de la société - davantage de jugements de la part des uns et des autres du fait des réseaux sociaux, peur des critiques ou des comportements lourds ou agressifs de la part de certains hommes, renforcement d'un certain intégrisme religieux - mais pas uniquement, car deux autres raisons s'ajoutent à ces éléments.

La première est salutaire, car de nombreuses Françaises redoutent les conséquences d'une exposition prolongée au soleil, sur des parties sensibles de leur corps comme leur poitrine. La seconde, plus superficielle, est simplement que les femmes préfèrent un joli ensemble de maillot de bain à une simple culotte !

Pour celles qui le pratiquent encore, le Monokini est peut-être un acte encore plus militant qu'auparavant car elles attireront forcément les regards. En attendant que la mode du topless refasse des émules ?

>> A lire aussi : La grande évolution du bikini à la plage

Par Mickael Publié le 22/08/2019
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.