Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Mauritia, le continent perdu sous l'océan indien

La configuration des continents telle qu'on l'a communément admise aujourd'hui est relativement récente dans la vie de notre planète. Il arrive ainsi que l'on découvre, comme pour Mauritia, les vestiges d'un continent jadis émergé, aujourd'hui sous les flots.

Mauritia, le continent perdu sous l'océan indien
Photo: Sofitel So Mauritius - L'île Maurice

Mauritia est un vieux continent perdu, dont l'existence a été soupçonnée en 2013 par une équipe de chercheurs sud-africains de l'université de Witwaersrand. En effet, ils ont découvert des zircons vieux de 3 milliards sur les plages de l'île Maurice, une île apparue il y a de cela 9 millions d'années environ.

Une histoire de zircons

Cette découverte défie évidemment la logique puisqu'il est anormal d'avoir un décalage de datation aussi élevé entre des minéraux ayant la même origine supposée. Pour ne rien arranger au mystère, les vieux zircons prélevés ne se sont pas cristallisés dans un milieu basaltique, chose qui aurait été encore une fois normale vu les origines volcaniques de l'île Maurice (le basalte est une roche magmatique).

Lewis Ashal et son équipe ont donc immédiatement soupçonné une origine extérieure à l'île et plus précisément une origine continentale vu la nature du zircon insolite. Et comme il n'y a aucun continent à moins de 1.900 km de là, l'explication serait donc qu'un continent soit émergé dans les environs immédiats de l'île, vraisemblablement sous elle. Les chercheurs la baptiseront Mauritia.

Seulement voilà, lors de la publication de leur étude, les chercheurs ont essuyé de vives critiques quant à son réalisme. Heureusement, 3 ans plus tard, une autre étude, parue fin 2016, leur donnera raison.

Une découverte confirmée

Une ancienne croûte continentale sous l'île Maurice ? Une affirmation que beaucoup railleront. Pourtant, Lewis Ashal n'a pas abandonné son hypothèse et est revenu sur l'île afin de creuser plus profond. Il trouva alors le même vieux zircon, mais cette fois-ci piégé dans de la roche plus jeune que lui. Voilà qui confirme sa première intuition !

En effet, il y a 9 millions d'années, le zircon a été pris dans plusieurs éruptions volcaniques lorsque le magma, traversant le manteau terrestre, est passé par Mauritia avant d'arriver à la surface et que l'île ne se forme. Le zircon est d'ailleurs très résistant à la chaleur et n'aura pas eu à souffrir de son voyage.

Des observations gravitationnelles sur toute la région achèvent de confirmer la présence d'une croûte immergée 3 à 6 fois plus épaisse qu'ailleurs (jusqu'à 30 km de profondeur) sous l'île et même plus loin.

Plutôt un micro-continent

La formation de ce continent se serait faite il y a 90 millions d'années, lorsque l'Inde s'est séparée de Madagascar pour migrer vers le nord. Cela ne se fit évidemment pas sans dégâts, laissant une langue de terre en guise de traînée : Mauritia.

Selon une simulation numérique lancée pour l'étude, Mauritia a été étirée par les deux blocs, s'est fragmentée, puis sombra sous les flots il y a 61 à 83,5 millions d'années de cela. Elle formerait aujourd'hui un arc de 2.000 km dont les branches sont bombées vers l'est : tout au sud, l'île de la Réunion, au nord, celles des Seychelles, et au milieu, le plateau des Mascareignes.

Sa taille, en revanche, n'en ferait qu'un micro-continent avec une superficie d'environ 146.000 km² seulement, soit approximativement le quart de l'île de Madagascar toute proche. Cependant, il est possible que cette localisation des fragments du micro-continent sous-estime sa taille et qu'il s'étende jusqu'à l'archipel des Chagos et aux îles Laquedives.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.