Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Longe-côte : le sport qui fait marcher à la plage

On conseille souvent aux gens de marcher, c'est bon pour la santé. Mais si vous avez la chance d'habiter près de la mer, essayez le longe côte, c'est encore mieux pour entretenir sa forme ! Voici une nouvelle manière d'allier effort et plaisir pour prendre soin de son corps.

Longe-côte : le sport qui fait marcher à la plage
Photo: Vincent

Également connu sous le nom de marche ou de randonnée aquatique, le longe côte a été créé par Thomas Wallyn, un entraîneur en aviron basé à Dunkerque. A l'origine, il l'a conçu comme entraînement d'appoint pour son équipe de rameurs. La pratique a cependant fini par séduire et prendre d'assaut les plages du littoral français.

Le principe du longe côte

Le longe côte est un sport accessible à tous et praticable tout au long de l'année, été comme hiver, aussi bien de jour comme de nuit (avec le bon équipement toutefois). Rien de très compliqué : il suffit de marcher dans l'eau, généralement à contre courant, en l'ayant jusqu'à la taille ou jusqu'à la poitrine. Cela implique d'être à plusieurs mètres de distance du bord, une distance qui varie selon le profil de la côte.

Le pratiquant, appelé « longeur », marche à grands pas en levant bien les jambes et en pliant les genoux pendant que ses bras s'étirent et plongent dans l'eau, un peu comme s'il nageait un crawl. Il peut aussi s'aider d'une pagaie pour avoir plus d'appui et faciliter son évolution.

Le longe côte se pratique pendant au moins 45 minutes mais il n'est pas rare de voir des groupes évoluer sur 2 x 1 km pendant 1h30. Aucun rythme n'est cependant imposé et vous déambulerez (ou foncerez) à votre rythme.

Joindre l'utile à l'agréable

Le longe côte est un moyen de découvrir autrement le littoral. Il se pratique habituellement en groupe, ce qui en fait une activité très conviviale. On discute, on papote, tout en marchant et en profitant de l'air du large. Mine de rien, c'est très vivifiant, mais pas seulement.

Marcher avec de l'eau jusque sous la poitrine mobilise tous les muscles du corps, surtout si l'on évolue à contre courant et qu'il faut lutter contre les vagues. La randonnée aquatique est donc une activité tonique qui développe l'endurance et travaille l'équilibre.

Immergé dans l'eau, le corps est plus facile à mouvoir, ce qui permet aux seniors ainsi qu'aux personnes de forte corpulence de bouger avec plus de facilité. Les articulations ne souffrent pas et l'effort régulier renforce les capacités musculaires, cardio-vasculaires et cardio-respiratoires.

Le longe côte est une activité anti-stress qui renforce autant les muscles du tronc que du dos, tout en favorisant le maintien de la colonne vertébrale.

Les sentiers bleus

Pour pratiquer à plusieurs, rapprochez-vous des Sentiers Bleus, ce sont tout simplement des associations de longe côte. Ils sont encadrés par un comité : le Comité National des Sentiers Bleus. Celui-ci recense actuellement 25 associations pour 2 000 pratiquants environ.

Car faire de la vraie randonnée aquatique ne s'improvise pas. Il faut pour cela comprendre le milieu marin, les marées, les courants et l'incidence qu'à la météo sur tout ceci. Les Sentiers Bleus sont donc là pour structurer la discipline et former les encadreurs ainsi que les directeurs de sortie. Pour la petite histoire, un sentier bleu désigne un chemin aquatique qui a été testé et approuvé pour une pratique sécuritaire du longe côte.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.