Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Les tragiques dégâts d'une marée noire

Le pétrole est indispensable pour l’homme mais dangereux pour l’environnement. Et son exploitation en mer n’est pas sans causer de réels problèmes. Qu’arrive-t-il quand un pipeline lâche en pleine mer ou quand un pétrolier s’échoue sur la plage ? La réponse tient en deux mots : une tragédie.

Une marée noire survient lorsqu’une quantité importante d’hydrocarbures (pétrole brut, fioul, mazout, etc.) déferle sur les côtes. Imaginez votre jolie plage de vacances envahie par du brut noir et gluant, le sable blond prenant une teinte lugubre et les rochers suintant de mazout. C’est le danger auquel s’exposent toutes les côtes proches des routes maritimes.

Les principales causes

Les marées noires sont le plus souvent causées par des accidents de transports. Que ce soit de gros bateaux de croisière ou de supertankers transportant du brut, une faille dans leur coque fera déverser dans la mer tout le pétrole de leurs réservoirs. A l’instar de l’Exxon Valdez qui s’échoua le 24 mars 1989 non loin des côtes de l’Alaska, déversant 40 millions de litres de pétrole dans l’océan et polluant 2 000 km de côte.

Autre cause importante de pollution : les plateformes offshores exploitant les gisements sous-marin d’hydrocarbures. Il suffit qu’une des canalisations transportant le pétrole soit endommagée et c’est la catastrophe. L’explosion en 2010 de la station « Deepwater Horizon » de BP en est l’illustration parfaite : il aura fallu 5 mois pour boucher une fuite du puits qui aura eu le temps de déverser 780 millions de litres de pétrole dans le golfe du Mexique. Plusieurs milliers de kilomètres de littoral furent touchés et certaines plages en subissent encore les conséquences aujourd’hui.

Les dégâts écologiques d’une marée noire

Une marée noire est une catastrophe écologique sans précédent avec un impact à court, moyen et long terme, sur la faune et la flore. D’abord, le pétrole affecte toute la chaîne alimentaire d’un milieu marin en faisant disparaître des espèces entières sur une large zone. La fécondité baisse alors et les anomalies génétiques se multiplient. Les oiseaux quant à eux se retrouvent englués dans le brut et meurent par asphyxie s’ils ne sont pas sauvés rapidement. La marée noire provoquée par l’incident de Deepwater Horizon aurait été ainsi fatale à plus de 6000 oiseaux.

Lorsqu’une marée noire atteint les marécages, qui sont un milieu plutôt fragile, les dégâts peuvent mettre jusqu’à dix ans pour se résorber. Une véritable catastrophe quand on sait que ces marécages servent de réserve de nourriture et de lieu de reproduction à plusieurs espèces.

Quel impact sur l’activité humaine ?

On n’y pense pas souvent mais une marée noire affecte aussi durement le système économique de la région touchée. Les zones côtières deviennent inaccessibles, rendant toutes activités industrielles et commerciales difficiles. Les plaisanciers vont passer leurs vacances ailleurs, la pêche ferme car les hydrocarbures rendent rapidement poissons et crustacés impropres à la consommation, et, par effet domino, c’est tout le commerce local qui voit ses revenus chuter (pas de vacanciers, pas de clients). A cela viennent s’ajouter les coûts de nettoyage à mettre en œuvre pour délivrer le site.

Pour finir sur une note plus positive, précisons que les moyens et techniques modernes ont permis de réduire drastiquement les risques d’accident lors du transport d’hydrocarbure : il est aujourd’hui de l’ordre de 0,0003%.

>> A lire aussi : Les 5 pires marées noires de l'Histoire

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 18/03/2014
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

1 commentaire

Rrrrrr

par Felicity Snow , le 12/12/2015

Merci pour l'aide et les informations !

Vous aussi, donnez votre avis !

Il vous reste caractères.