Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Les tongs, la plus belle invention depuis la roue

Vous les avez aux pieds depuis des années et vous ne vous êtes jamais demandé qui a pu avoir cette idée géniale ? Pourtant, vos tongs préférées ont toute une histoire...

Les tongs, la plus belle invention depuis la roue
Photo: Fiona Shields

Quand arrivent les grosses chaleurs, l'envie de se mettre pieds nus peut être irrésistible. Pour pouvoir continuer à se promener en toute sécurité, les tongs font partie des accessoires adoptés par de nombreux fans. C'est surtout au bord de la mer qu'elles ont le plus de succès : aussi facile à enlever qu'à enfiler, elles ne craignent ni l'eau ni le sable et permettent de marcher sur une plage brûlante.

Radiographie d'une tong

Les tongs (ou tongues) sont des chaussures composée d'une simple semelle en caoutchouc, maintenue au pied par une lanière passée entre les deux premiers orteils du pied. D'ailleurs, leur nom vient du terme anglais "thong", qui signifie "lanière". Certains les appellent même "le string des pieds" ! A ne pas confondre avec les sandales, les claquettes ou encore les mules.

Les tongs dans l'Histoire

Les tongs apparaissent vers 5500 ans avant Jésus-Christ chez les Égyptiens. Elles sont alors composées d’une simple semelle rigide en papyrus tressé et dotée de lanières en cuir. Le concept voyage jusqu'à Rome : les impératrices ont alors des semelles coulées dans de l’or. Chez les Indiens et les Perses, on les sculptent dans le bois, avec un entre-doigts. Les tongs arrivent finalement en Chine et au Japon, où elles donnent naissance à la sandale traditionnelle, appelée "zori" puis "geta".
Le premier pays producteur de tongs dans le monde est aujourd'hui le Brésil. L'entreprise São Paulo Alpargatas, créatrice de la marque "Havaianas", en a vendu 4 milliards en 2012 !

Indispensable et très tendance

Également appelée Gougoune au Québec, Slache en Blegique, Flip-flop chez les anglo-saxons ou encore Savate en Outre-mer, la tong combine deux avantages : elle laisse le pied nu, aéré, libre de bronzer, tout en étant très bon marché. Cela étant, comme pour beaucoup de produits, le prix suit la qualité. Certaines paires se vendent moins de 10 euros : elles ont une bride en plastique, la semelle est peu confortable et s'use assez vite. D'autres tongs de qualité atteignent les 30 euros : la lanière est en tissus et la semelle intérieure épouse parfaitement la forme du pied.

Si les tongs sont fréquemment portées sous les tropiques, en raison de la chaleur, elles ne sortent que l'été dans les régions occidentales, où elles ont également un côté ludique. Symboles des vacances et de la détente, elles ont notamment été adoptées par les surfeurs.

Des idées insolites

On peut dire que la tong ne laisse pas indifférent. Elle est même à l'origine d'idées plutôt farfelues. Le designer Eli Jakobson, voyant des touristes se débrouillant avec leur plan, a eu l'idée d'imprimer des cartes de villes sur ses modèles de tongs.
D'autres créateurs ont pensé aux femmes soucieuses de leur élégance en déclinant la tong à talons.
Et pour les frileux qui veulent protéger leurs pieds, il existe des chaussettes à orteils (dites japonaises), pour pouvoir continuer à porter des tongs, même en chaussettes.
Enfin, citons le Championnat du monde du lancer de tongs : organisé chaque année à Lacanau, à l'ouest de la France, il consiste à lancer sa tong avec le pied le plus loin possible. Depuis 2009, le record est de plus de 34 mètres.

>> A VOIR : Notre diaporama de tongs sur les plages du monde

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.