Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Les maladies aussi fréquentent les plages

La plage est certainement la destination préférée des vacanciers. Quoi de plus plaisant que de se prélasser au soleil sur le sable, n'est-ce pas ? Loin de nous alors l'idée d'imaginer qu'entre les grains de sable se prélassent également germes et bactéries...
Les maladies aussi fréquentent les plages

On n'y pense pas, mais la plage, comme partout ailleurs, héberge une importante quantité de micro-organismes. La plupart sont bien sûr inoffensifs, mais certains ne nous veulent pas du bien.

Les bactéries pathogènes

La présence de bactéries dans le sable est principalement due aux activités humaines et animales. Les excréments laissés sur le sable par les oiseaux, les chats, les chiens ou encore par l'Homme permettent la dispersion de bactéries intestinales pouvant être pathogènes : Escherichia coli, Entérocoque, etc.

Une contamination par ces bactéries peut provoquer gastro-entérite, infection urinaire, septicémie ou encore méningite, les personnes les plus à risque étant les enfants puisqu'ils ont la fâcheuse manie de mettre leurs doigts dans la bouche. Mais les petites filles aussi sont exposées si elles s'assoient sur le sable sans maillot.

Toujours à cause des activités humaines, le sable contient également d'autres bactéries pathogènes comme les Staphylocoques dorés, responsables d'intoxication alimentaire, mais également d'otite, de furoncles, de conjonctivite et de multiples autres infections, notamment si la contamination se fait à travers une plaie. Ces infections sont également difficiles à soigner, car 20 à 50 % de ces bactéries sont résistantes aux antibiotiques usuels.

Pour se protéger des bactéries, pensez toujours à vous laver les mains avant de manger et de bien récurer vos ongles, car les bactéries peuvent se loger dessous, surtout si l'on a joué à faire des châteaux de sable. Faites attention aussi aux enfants qui devront toujours porter le maillot.

Les champignons microscopiques

L'humidité et la chaleur facilitent la prolifération des champignons microscopiques dans le sable. Ces derniers sont responsables de l'apparition de mycoses au niveau des pieds (le pied d'athlète, c'est eux) ou encore au niveau des parties intimes. Des taches rouges se forment dans le creux des plis puis votre peau commence à se sécher et à se peler.

Mal traitées, ces mycoses peuvent s'aggraver en onychomycose qui affecte les ongles d'orteils, les rendant plus épais et jaunes ou gris, ou, encore plus graves, en cellulite infectieuse, une infection profonde de la peau où les bactéries arrivent à pénétrer dans et sous la peau, se propageant jusqu'à la jambe.

Pour prévenir ce genre d'infection, il est conseillé de bien se laver partout (surtout au niveau des plis) puis de bien se sécher en revenant de la plage.

Les parasites

Le sable peut aussi contenir des acariens, comme à la maison. Et tout comme à la maison, ces minuscules animaux peuvent causer des allergies aussi diverses que variées : allergies respiratoires, rhinite allergique, rougeurs et démangeaisons, conjonctivite, etc. Heureusement, cela reste assez rare.

Si cela arrive, le mieux à faire sera d'approcher un médecin qui va identifier l'allergène et prescrire les bons médicaments.

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 10/11/2016
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.