Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Les bienfaits d'un bon plateau de fruits de mer

Chaque été au soleil, ou tout simplement à table pour les fêtes, c'est toujours avec plaisir que l'on déguste les fruits de mer. C'est bien sûr un régal pour les papilles, mais savez-vous qu'en complément, mollusques et crustacés nous gratifient également d'un océan de bienfaits ?
Les bienfaits d'un bon plateau de fruits de mer

D'une manière générale, les crustacés et coquillages sont bourrés de nutriments essentiels à notre corps et à notre bonne santé. Citons entre autres des vitamines (notamment B12), des sels minéraux (dont des oligo-éléments), de l'iode et le fameux oméga-3. Les fruits de mer sont également de bonnes sources de protéines tout en étant pauvres en graisse et en calorie. Voici les détails de ce qu'un plateau de fruits de mer peut nous apporter comme éléments nutritifs.

Les langoustines

Elles sont particulièrement riches en iode, en calcium, en potassium, mais aussi en vitamines B3 et B12. 100 grammes de langoustines suffisent également à obtenir l'apport quotidien conseillé en sélénium.

Les huîtres

Sûrement les plus populaires de toutes les gourmandises de mer, elles doivent leur réputation d'aphrodisiaque à leur chair très riche en zinc. Mélangé au phosphore et à l'iode, cela donne un détonnant mélange sur la libido. Elles sont également gorgées de vitamines B12 tout en étant une excellente source de B3, sans parler des B1, B2, B5 et des vitamines E et D. Elles embarquent également du manganèse, pas mal de cuivre et beaucoup de sélénium.

Les clams et palourdes

Ces petits coquillages sont une source moyenne de protéines, mais se rattrapent avec le fer, l'iode et le sélénium qu'ils possèdent en quantité. Les clams et les palourdes sont aussi une très bonne source de vitamine B12, tout en contenant une portion intéressante de manganèse et de cuivre.

Les tourteaux

Ce crabe, le plus gros d'Europe, est une excellente source de protéines, de cuivre, d'iode, de phosphore, de zinc et de vitamines B12. Il apporte également du sélénium, un peu de magnésium et de potassium.

Les bigorneaux

L'escargot de mer contient beaucoup de magnésium, de fer, de phosphore et de potassium. Sa chair poivrée recèle aussi pas mal de zinc, de sodium et de vitamines B1, B2, B3 B12 et E.

Les bulots

De gros escargots de mer particulièrement savoureux qui sont une très bonne source de protéines, gorgée de cuivre, d'iode et de B12 qui plus est. Ils apportent également du magnésium, du zinc et du sélénium.

Les crevettes grises

Encore plus savoureuses que les roses, les crevettes grises contiennent autant de protéines que la viande et bien plus que la majorité des poissons. Elles sont également riches en sodium, phosphore, calcium et magnésium.

Le homard

Le roi des fruits de mer est une importante source de sélénium et de cuivre. Son apport en protéines est également intéressant, de même que la quantité d'iode, de phosphore et de vitamine B12, B5 qu'il recèle.

Les effets sur l'organisme

Concrètement maintenant, que nous apporte la consommation de ces fruits de mer ? Ils permettent déjà de faire le plein de protéines sans passer par la case viande rouge ou autre. Ensuite, l'abondance en B12 et en fer les rend excellents pour le sang et contre l'anémie, tandis que le magnésium est essentiel au système nerveux. Le sélénium, quant à lui, renforce notre système immunitaire tout en étant un antioxydant. Il est aidé dans ce rôle par la vitamine B5 qui aide, entre autres, à réparer les lésions de la peau.

Cerise sur le gâteau, les fruits de mer sont pauvres en gras et peu caloriques, on peut donc en manger autant qu'on veut sans grossir. Une très bonne excuse pour en consommer aussi souvent possible, à condition d'avoir la main légère sur le beurre et la mayonnaise ! Attention toutefois si vous êtes enceinte, il est déconseillé de les manger crus et en quantité à cause des polluants et diverses infections qui menacent le fœtus. Les personnes souffrant d'hypertension devraient également se surveiller (à cause du sodium), de même que ceux souffrant de la goutte, bien évidemment.

>> A lire aussi : 5 coquillages délicieux à pêcher à pied

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 24/01/2018
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.