Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Le snorkeling, l'autre façon de découvrir la mer

Si vous avez la chance de passer vos vacances dans un endroit qui se prête à la plongée, pensez au snorkeling. Cette activité conviendra aussi bien aux sportifs qu'aux amoureux de la nature, et elle vous fera voir la mer d’une toute autre manière.

Le snorkeling, l'autre façon de découvrir la mer
Photo: 123RF

Le snorkeling est plus connu par les francophones sous le doux patronyme de PMT (pour Palmes Masques Tuba). C’est une randonnée subaquatique mais qui, à la différence de la plongée, se pratique près de la surface et dans une eau peu profonde.

Le matériel pour faire du snorkeling

Les équipements nécessaires au snorkeling sont légers et ne demandent pas de gros investissement, ce sont les fameux PMT.

Commençons avec les palmes qui devront idéalement être légères et à longue voilure pour couvrir une grande distance sans se fatiguer. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez vous rabattre sur les palmes chaussantes mais surtout pas sur des palmes réglables, prévues pour la plongée sous marine.

Côté masque, choisissez les petits volumes qui se plaquent facilement. Les grands volumes permettent certes de mieux voir dans l’eau mais sont aussi plus encombrants. Enfin, préférez vraiment les masques avec jupe qui offrent étanchéité et confort.

Le tuba quant à lui devra être court, à grande section et équipé d’une soupape. Pour le confort en bouche, l’embout devrait être en silicone. Enfin, pas forcément indispensable mais très utile si l’eau est froide : la combinaison en néoprène pour se tenir au chaud.

La pratique du snorkeling

Le snorkeling est accessible à tous, du moment que l’on sait nager. Pour faire du snorkeling, il suffit de se laisser aller à la surface de l’eau, sans se presser, et d’observer tout ce que l’on voit en contre bas. Pieuvres, corail, étoiles de mers, poissons exotiques, l’observation de tout un écosystème sous marin a quelque chose de magique. Si on le désire, on peut descendre en apnée quelque instant pour se rapprocher un peu plus de la flore et de la faune avant de reprendre sa balade.

A noter que dans certains cas, il pourrait vous être demandé un certificat médical de non contre-indication à la pratique d’activités subaquatiques. Cette attestation peut vous être délivrée par un médecin généraliste.

Quelques bons spots

En snorkeling, un bon spot se traduit par une eau calme, chaude, limpide, peu profonde, accueillant une faune et une flore luxuriante et préférablement exubérante. Il y en a beaucoup dans le monde, mais voici déjà quelques idées de destinations pour un dépaysement total :

> L’île de Ko Tao en Thaïlande, parfait pour le snorkeling avec ses poissons tropicaux aux couleurs étonnantes nageant dans une eau claire comme du cristal.

> L’île Nosy Tanikely, au large de Madagascar, qui vous fera profiter d’une faune sous marine surabondante : poissons perroquets, coraux, tortues de mer et coquillages au milles couleurs.

> La passe de Longogori de Mayotte où l’on peut observer une incroyable diversité de coraux et même des baleines si l’on vient à la bonne saison.

> Les îles Galapagos, au large de l’Équateur, pour nager en compagnie des dauphins, tortues de mer, raies, et autres poissons colorés.

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.