Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

La grande tradition du bain de Noël

Il y en a pour qui l'hiver n'est pas une excuse suffisante pour arrêter de se baigner. Sur de nombreuses plages du monde, même par un froid de canard, de courageux baigneurs se lancent dans des eaux glacées, comme pour braver la nature. Et c'est à Noël, notamment, que beaucoup de téméraires tentent l'aventure...

Sur toutes les plages du globe, la fin de l'année est ainsi prétexte à de joyeuses baignades. En Chine, à Harbin, des adeptes du bain frais, en slip et bonnets, sautent d'un plongeoir gelé, dans la rivière Songhua entourée par la glace. En République tchèque, les habitants de Prague participent à une course dans les eaux de la rivière Vltava. A Londres, une compétition de natation en plein air est organisée chaque année à Hyde Park tandis qu'à Brighton, on se jette dans la Manche. En Allemagne, les membres du club "Pirrlliepause" plongent dans le lac gelé de Senftenberg. Les Suisses, quant à eux, profitent du lac de Genève pour faire une course nautique, les nageurs étant coiffés d'un bonnet de Père-Noël.

En France, de nombreux départements connaissent ce type de réjouissance.

Chez les naturistes du Cap-d'Agde, on oublie ses vêtements sur le sable pour se jeter nu dans la Méditerranée. Le traditionnel bain de fin d'année a lieu, comme son nom l'indique, le 31 décembre, vers midi, au port Nature.

Face à la plage du Rhul, à Nice, depuis 70 ans, il est devenu habituel de se jeter à l’eau devant une foule de badauds emmitouflés. Au pied de la tour Bellanda, véritable emblème niçois, les habitants de la région aiment à se rappeler qu’ils sont les héritiers des Grecs, qui se baignaient toute l’année dans la Méditerranée.

A quelques kilomètres à l’est de Nice, la commune de Cagnes-sur-Mer offre aux non-frileux la possibilité de se regrouper sur la plage du Cros. Le top-départ de la baignade est donné par le Père-Noël en personne !

Du côté de Béziers, Valras-Plage propose un bain de Noël, après un échauffement et avant un petit vin chaud.

A Sanary-sur-Mer, dans le Var, quelques courageux font trempette sur la plage de Portissol. L'occasion pour plusieurs sportis de se jeter à l'eau, comme les randonneurs ou encore les membres du club de Kung-Fu.
On peut également rencontrer des baigneurs fous à La Seyne sur Mer, sur la plage des Sablettes.

A Palavas, le bain de Noël est organisé à l'occasion du Téléthon.

A Biarritz, sur la côte basque, la plage du Port Vieux est le décor du bain de Noël des Ours Blancs, et ce depuis 1929 !

En Bretagne, dans le Morbihan, ils sont plusieurs centaines à piquer une tête sur la plage du Goh Velin, à Saint-Gildas-de-Rhuys. Vu la température de l'eau en cette saison (autour de 8°C), ce Bain des Otaries porte vraiment bien son nom.
Dans la même région, au Cap-Coz, à Fouesnant, de nombreux baigneurs enthousiastes s'élancent dans une eau parfois à 6°C.

La Normandie aussi a ses adeptes de l'eau froide : la plage de Coutainville accueille le 31 décembre quelques nageurs pour le « Bain du bout de l'an », une baignade dite thérapeutique.

Dans la Principauté de Monaco, c’est sur la plage de la Rose des vents, au quartier du Larvotto, que l’on se jette à l’eau depuis 2004. Le prince Albert lui-même participe à ce fameux bain de Noël.

Et vous, vous faites quoi à Noël ?

Par Guillaume DaveluyPublié le 09/12/2011
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.