Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

La grande histoire du surf

Debout sur sa planche, sillonnant la houle et défiant la gravité, le surfeur est devenu indissociable des vagues. Petite épopée d’un sport devenu un art de vivre…

La grande histoire du surf
Photo: Premiers surfeurs en Polynésie

C’est en Polynésie que le surf serait né au XVe siècle. Dans cet archipel du Pacifique sud, glisser sur les vagues est plus qu’un sport, c’est une pratique déterminante pour l’organisation de la communauté sur les îles. C’est même parfois une épreuve infligée aux postulants au trône. En 1778, l’explorateur James Cook jette l’ancre dans la baie de Kealakekua, aux Îles Sandwich (Hawaii). Il aperçoit alors des indigènes chevauchant les vagues sur de longues planches de bois. Celles-ci, appelées Papa-he-nalu, sont taillées dans un tronc d’arbre selon un rituel.

Au XIXe siècle, la colonisation des îles d’Hawaii s’amorce. Les missionnaires américains, choqués par la quasi-nudité des autochtones sur leurs planches, interdisent la pratique de ce sport. Quelques insoumis continuent toutefois de glisser sur les vagues, perpétuant la technique.

Mais il faut attendre le début du XXe siècle pour qu’un hawaiien, du nom de Duke Kahanamoku, remette le surf au goût du jour. L’écrivain d’aventure Jack London découvre la beauté de ce sport et s’en fait l’écho. Les touristes affluent sur les plages de sable blanc. Le surf se répand alors en Australie et aux États-unis. On y recherche les plus grosses vagues et on s’adonne à sa passion malgré les guerres et les conflits : l’esprit surf est né.

En France, l’architecte Adrien Durupt ramène une planche de Californie en 1907 et s’en sert du côté de la Baule. En 1955, le scénariste Peter Viertel repère les vagues de Biarritz et se fait envoyer une planche des États-unis : le surf s’implante sur les côtes françaises.

L’après-guerre marque le début de la contre-culture : le surf se répand dans le cinéma, la musique, les magazines. La jeunesse du moment s’approprie les codes du surf et en fait un véritable art de vivre. Dans les années 50, l’utilisation de nouveaux matériaux va permettre au surf d’exploser auprès du grand public : de nouvelles planches plus légères et plus maniables contribuent à rendre ce sport populaire. Dès les années 70, les compétitions se succèdent, sponsorisées par de grandes marques qui y voient une opportunité exceptionnelle. Le marketing s’empare du surf. Mais les bases restent intactes : la recherche de la vague parfaite est dans la tête de tous les surfeurs. La glisse est leur priorité, dans le respect de la nature et de l’océan. Le surf est fidèle à ses origines.

Pour recevoir la newsletter

6 commentaires

Exposé sur le surf

par Baptiste, le 25/10/2016

Merci grâce à vous j'ai pu faire mon exposé

Je vous adore :)

par Fabienne, le 23/02/2016

Merci beaucoup parce que grâce à votre site j'ai pu faire mon exposé oral en anglais :)

Avis

par Grape, le 16/06/2015

Je pense que les missionnaires étaient anglais et non américains. :)

Merci

par Soufiane, le 25/05/2015

Mdr merci jai pu faire mon exam oral

Exposé

par Titouan, le 25/02/2015

Merci j ai pu faire mon exposé

Précision

par Pierre, le 27/07/2013

C'est yves bruneau, pilote d'essai chez bréguet, qui rapporte 3 long boards de hawaii en 1953 à biarritz... Pour démontrer la fiabilité de l'avion neptune, chasseur de sous marin, breguet aviation organise un tour du monde de l'avion... Peter viertel repère les lieux du tournage d'un film et découvre yves bruneau sur sa planche à la chambre d'amour... Ils sympathisent et yves lui donne une planche...

Vous aussi, donnez votre avis !

Il vous reste caractères.