Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

La fosse des Mariannes, la plus profonde du monde

Le fond de nos mers et océans cache encore beaucoup de secrets que nous nous efforçons de percer tant bien que mal. Parmi les endroits les plus impénétrables jusqu'ici, la fosse des Mariannes, l'endroit le plus profond de la planète.
La fosse des Mariannes, la plus profonde du monde
Photo: Kmusser

Découverte en 1875 lors de l'expédition du HMS Challenger, la fosse des Mariannes est une fosse sous-marine qui s'enfonce à 11 km dans la croûte terrestre. Une première descente en bathyscaphe dans la fosse a été tentée en 1960 par le Trieste, un sous-marin de l'océanographe suisse Jacques Piccard. Une exploration qui a mis 4 heures et 30 minutes pour en atteindre le fond et a permis de prendre la mesure du gigantisme des lieux.

Les origines de la fosse des Mariannes

La fosse des Mariannes provient de la subduction de la plaque océanique pacifique qui se glisse sous la plaque océanique philippine. La fosse s'est créée à lisière de ces deux plaques où s'est formé un bassin arrière-arc en extension.

Généralement, une subduction provoque de nombreuses conséquences comme des tremblements de terre ou des éruptions volcaniques. Néanmoins, cela ne s'est pas produit dans la fosse des Mariannes grâce à ses volcans de boue qui lui permettent d'expulser "sans heurts" la pression.

Une fosse titanesque

Après Jacques Piccard, plusieurs expéditions ont été nécessaires afin de déterminer la réelle profondeur de la fosse des Mariannes. Elle descend jusqu'à 11.000 mètres de profondeur dans l'océan Pacifique et son point le plus bas est connu sous le nom de Challenger Deep, à 11.034 mètres de la surface. Elle fait environ 2.500 km de long et 70 km de largeur moyenne.

La fosse se trouve dans la partie nord-ouest de l'océan Pacifique, à l'est des îles Mariannes, qui lui ont valu son nom, et à proximité de l'île de Guam. La pression au fond de cette fosse est de 1.100 atmosphères (1.114,58 bars) soit 77,4 fois la pression à l'intérieur des pneus d'un Boeing 737.

Et toujours, la vie

Preuve encore une fois que la vie trouve toujours son chemin, la fosse des Mariannes accueille diverses espèces marines étonnantes. Ainsi, malgré une pression élevée, un milieu pauvre en oxygène comme en nourriture, et surtout sans la moindre lumière, les scientifiques y ont croisé la route d'animaux qui se sont spectaculairement adaptés à cet environnement.

L'espèce la plus récemment découverte dans cette fosse est l'intrigante méduse lumineuse de la famille des Crossota. Elle possède de fins tentacules fluorescents et une ombrelle transparente à travers laquelle l'on peut voir plusieurs boules lumineuses. On y croise aussi le fameux et très rare requin-lutin, de même que le dumbo octopus, une espèce tout aussi rare d'octopodes qui vit entre 500 et 4.000 mètres de profondeur. Le Caulophrynidae ou Tronc de crapaud est une autre bizarrerie des abysses. Ressemblant à une baudroie mutante, son apparence a de quoi inspirer les réalisateurs de films d'épouvante en manque d'inspiration. Enfin, le poisson-ogre, ou Anoplogaster cornuta, a également élu domicile dans la fosse des Mariannes avec son énorme gueule garnie de dents.

Évidemment, de nombreuses autres créatures sont encore à découvrir dans la plus profonde fosse du monde et l'exploration continue. Gageons qu'elle nous réserve encore bien des surprises.

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 07/10/2016
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.