Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

La cabine de plage : ma cabane sur le sable

Luxe suprême pour les uns, tradition familiale pour les autres, la cabine de plage fait partie intégrante des vacances au bord de la mer. Au point que dans certaines communes, la liste d'attente est à rallonge. Mais comment est née cette petite cabane au bord de l'eau ?

La cabine de plage : ma cabane sur le sable
Photo: William Chevillon

Chaque été, ce sont les mêmes gestes que certains habitués de la plage connaissent bien : glisser la clé dans la serrure, ouvrir la porte en bois et sentir un petit vent de nostalgie souffler sur les joues. Voilà ce que ressentent les heureux propriétaires ou locataires d'une cabine de plage. Un rendez-vous avec une autre époque.

Les toutes premières cabines de bain

Car la cabane sur le sable ne date pas d'hier. Et pour comprendre leur apparition, il faut rappeler un fait essentiel : en France, jusqu'en 1945, il était interdit de se dévêtir sur la plage ! Pour contourner le problème, dès le 18ème siècle, les usagers (plutôt aisés) venaient avec des cabines mobiles, sortes de petits cabanons montés sur roues et tractés par des chevaux ou des bœufs.

cabines mobiles

Ces cabines mobiles permettaient aux baigneurs (et surtout aux baigneuses) non seulement de se changer à l'abri des regards, mais également de rentrer dans l'eau sans être vus. Une trempette en toute discrétion, dans le respect des mœurs de l'époque. Lorsque celles-ci s'assouplirent dans les années 1920, ces cabanes furent abandonnées.

La cabane au bord de l'eau

L'usage de la cabine de bain est tout de même restée, ancrée sur le sable. Il était inutile de la tirer jusqu'à l'eau, elle se plaça donc en retrait, éloignée de la mer, hors d'atteinte de la marée haute. C'est ainsi que naquirent les jolies rangées de cabines que l'on trouve désormais sur de nombreuses plages de France, mais aussi du monde entier.

Certaines semblent exister depuis toujours, comme sur l'île de Noirmoutier, où les cabanes de la plage des Dames regardent l'océan depuis 1861. Des cabines parfois abandonnées mais dont les propriétaires ne veulent pas se défaire. L'attachement est trop important.

cabines Noirmoutier

La cabine, une tradition familiale

Car la cabane de plage n'est pas qu'une petite construction en bois posée sur le sable. C'est à la fois un mythe et un symbole. Le mythe des vacances bourgeoises, loin des turpitudes, aux heures des premiers congés payés, de l'arrivée des touristes et de l'essor des stations balnéaires. Et le symbole d'une aisance alliée à une grande simplicité.

Prisée des familles, qui n'ont plus besoin de transporter chaque jour le matériel de plage, la cabine devient un accessoire indispensable pour des vacances réussies. On ne s'en sert pas seulement pour se changer. On y stocke parasols et serviettes de plage, transats et matelas pneumatiques, épuisettes et cannes à pêche, maillots et jeux divers. Sur certaines plages, il est même possible de décorer sa cabine et de la peindre selon son inspiration. On s'y abrite en cas d'orage, on invite ses voisins à boire un verre... On organise même des pique-niques devant sa cabine, comme une deuxième maison.

cabines Cayeux-sur-Mer

Un plaisir qui se mérite

A une certaine époque, il était donc possible de poser sa cabine sur une plage, moyennant parfois un impôt foncier. Dans des villes comme Hardelot, dans le Nord, l'achat d'un appartement donnait lieu dans les années 80 à une cabane fixe. Aujourd'hui, les cabines privées sont devenues rares et pour profiter de cette facilité, il faut se tourner vers la location et faire preuve de patience. Car les listes d'attente ne sont pas rares. Sur la plage de Deauville, en Normandie, on loue des cabines depuis 1924. Mais il faut attendre 1 à 2 ans avant d'en voir une se libérer. Juste à côté, à Trouville, c'est presque 10 ans d'attente pour pouvoir louer l'une des cabines installées sur le sable depuis 1939.

Location, mode d'emploi

Pour connaître ce petit bonheur, il faut donc se tourner vers la commune responsable de la plage ou vers le gestionnaire en charge de la concession. Les tarifs de location d'une cabane de plage oscillent en fonction de la demande, de la prestation proposée et de la renommée de la plage. En général, il est possible de louer une cabine à la journée, à la semaine, à la quinzaine, au mois, à la saison (3 à 5 mois) ou encore à l'année. Mais quel que soit votre choix, sachez que vous êtes responsable de ce que vous laissez à l'intérieur et qu'il est formellement interdit d'y passer la nuit.

Photos : sanyoh14480 / Matt Perron

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.