Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

L'historique du Pavillon Bleu

Chaque année, c'est le même rituel. La Fondation pour l’Éducation à l’Environnement en Europe (FEEE) annonce la liste très attendue des communes et ports de plaisance ayant décroché ou conservé le fameux Pavillon Bleu. Retour sur un label pas toujours bien compris.
L'historique du Pavillon Bleu
Photo: Division Propreté et Cadre de Vie - Mairie de Saint-Paul

L'origine et le but du label

Le Pavillon Bleu a été créé en 1985 par la Fondation pour l’Éducation à l’Environnement, sous l’impulsion de son fondateur, Jean-Baptiste de Vilmorin. Il s’agit alors d’un écolabel attribué aux communes du littoral et ports de plaisance ayant fait un effort particulier dans la préservation de l’environnement aquatique.

Depuis sa création il y plus d’un quart de siècle, la simple vue de ce pavillon bleu rassure les plaisanciers à la fois sur la qualité de l’eau pour la baignade mais aussi sur les attentions particulières apportées par le titulaire à l’application d’actions concrètes pour un développement durable et respectueux de l’environnement.

Le but premier du label Pavillon Bleu est donc d’inciter les structures à prioriser l’environnement dans leur système de développement économique et touristique. Pour obtenir ce fameux label, il faut répondre à plusieurs critères classés en 4 catégories : la sécurité et l’accessibilité du site ainsi que la qualité de l’eau ; la gestion de celle-ci, notamment en matière d’assainissement ; la gestion des déchets ; et enfin la qualité de l’éducation environnementale en place sur le site.

Quelques années marquantes

1985 est l’année officielle du lancement national du Pavillon Bleu avec seulement deux critères de sélection : l’assainissement et la qualité de l’eau. Le succès est fulgurant et le label reçoit l’appui de la Commission Européenne dès 1987, changeant son nom pour l’occasion. Il devient le Pavillon Bleu d’Europe.

En 1994, la nouvellement nommée Fondation pour l’Éducation à l’Environnement en Europe collabore avec le programme des Nations Unies pour l’Environnement et l’Organisation Mondiale du Tourisme afin de lancer mondialement le label. A cette date, le Pavillon Bleu d’Europe concernait 15 pays du continent européen.

10 ans plus tard, en 2004, le Pavillon Bleu d’Europe redevient le Pavillon Bleu afin de marquer son internationalisation effective. Les 25 ans du label en France ont été fastueusement fêtés en 2010 et il est aujourd’hui utilisé dans 46 pays du globe.

Un gage de qualité

Au fil des années, l’obtention du label Pavillon Bleu est devenue gage de qualité en bien des points, un plus non négligeable pour attirer les touristes. Durant l’année 2012, deux sites se seront particulièrement distingués. Il s’agit du Lac de Conchibois dans la commune de Saint-Léger, province de Luxembourg et de la plage de la Plate-Taille aux Lacs de l’Eau d’Heure.

La même année, le label Pavillon Bleu a été décerné à 377 plages de 136 communes françaises. A la tête de l’affiche se trouve la région Languedoc-Roussillon avec 28 communes labellisées. Suivent les régions Provence-Alpes-Côtes-d'Azur (avec 19 communes) et Pays-de-Loire (avec 15 communes labellisées).

Retrouvez chaque année le classement officiel sur le site du Pavillon Bleu : www.pavillonbleu.org

Par Guillaume DaveluyPublié le 03/04/2013
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.