Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

L'éléphant de mer, le plus gros des phocidés

L'éléphant de mer est un proche cousin des phoques. Il en existe deux espèces distinctes vivant respectivement dans l'hémisphère nord et l'hémisphère sud. Ces animaux carnivores se reproduisent dans les zones polaires, mais peuvent aller chasser très loin de leur lieu de naissance.
L'éléphant de mer, le plus gros des phocidés

Les phocidés sont une famille de mammifères marins, qui tirent leur nom des phoques. De nombreuses espèces en font partie, comme les léopards de mer, ainsi que les otaries dans certaines classifications. Les plus imposants représentants des phocidés sont les éléphants de mer qui n'ont, bien évidemment, aucun lien de parenté avec les éléphants d'Afrique ou d'Asie. Ces animaux n'étant pas établis en Europe, ils sont très méconnus dans nos contrées.

Un gros phoque au nez en trompette

Les éléphants de mer sont donc des cousins des phoques mais de taille plus importante et dont il existe deux espèces très proches. Les éléphants de mer du nord vivent sur la côte ouest de l'Amérique du Nord, en Californie et en Alaska notamment, mais on en trouve aussi sur les côtes mexicaines. Ceux du sud, les plus gros, vivent dans les régions froides proches de l'Antarctique, comme l'archipel français des Kerguelen, mais ils peuvent parfois remonter vers le nord, dans des pays comme l'Argentine, l'Afrique du Sud ou la Nouvelle-Zélande. Un spécimen a même été aperçu en 1990 au Sultanat d'Oman, à 9000 kilomètres du plus proche lieu de peuplement habituel !

Leur nom scientifique est Mirounga, qui vient du nom donné à l'animal par les aborigènes d'Australie, mais pour le profane, on parle simplement d'éléphant de mer, non seulement pour sa taille, mais aussi en raison de sa particularité physique : son nez en forme de petite trompe. Cet appendice nasal lui sert de caisse de résonance, essentielle dans la conquête des femelles.

Un nageur hors-pair

L'éléphant de mer, comme tous les phoques, est un animal essentiellement marin. Il passe environ 80% de son temps en mer à chasser ses proies et vient à terre ou sur la banquise pour se reposer, muer et se reproduire.

Ces animaux ont un dimorphisme sexuel de taille : les mâles peuvent être jusqu'à quatre fois plus gros que les femelles. Les éléphants de mer du sud peuvent mesurer jusqu'à 6 mètres pour 3,7 tonnes, quand leurs cousins du nord se contentent de 5 mètres pour 3 tonnes. Les membre avants de l'éléphant de mer lui servent à se déplacer à terre mais sont complètement inutiles dans l'eau. Les membres postérieurs, quant à eux, sont atrophiés, mais les palmes qui relient les doigts de ses pieds lui servent à nager. Il peut ainsi atteindre une profondeur atteignant les 1700 mètres, ce qui est rendu possible par son aptitude à l'apnée, jusqu'à une heure et demie !

Ces phocidés sont unipares, c'est-à-dire que les femelles donnent naissance à un seul petit à la fois. La reproduction se fait à terre, dans un nombre très restreint d'endroits, et le mâle peut s'accoupler avec des dizaines de femelles à chaque saison, si bien que 95% des femelles tombent enceintes ! La gestation des femelles a une particularité : afin d'éviter une mise-bas en pleine saison froide, l'embryon "attend" trois mois dans l'utérus de sa mère avant de commencer son développement qui dure ensuite neuf mois.

Malgré leur taille imposante, les éléphants de mer ont des prédateurs : l'orque et le grand requin blanc. Les léopards de mer, quant à eux, se contentent de dévorer les plus jeunes.

Elephants de mer

L'éléphant de mer et l'homme

Les éléphants de mer ont été largement chassés pour leur viande et leur graisse dont on tirait de l'huile, utilisée comme combustible et indispensable avant la découverte du pétrole. Cette huile a des propriétés semblables à celle issue des baleines, mais il est plus facile de chasser un éléphant de mer à terre que les cachalots qui, de plus, commençaient à se faire rares au 19e siècle ! A tel point que les éléphants de mer du nord étaient réduits à quelques centaines d'individus au début du 20e siècle, tous regroupés en une seule colonie sur l'île mexicaine de Guadalupe.

Fort heureusement, leur population a retrouvé un important niveau et les colonies initiales sont à nouveau occupées. Cet épisode a très vraisemblablement affecté la diversité génétique de l'espèce. La population est aujourd'hui estimée à plus de 200.000 éléphants de mer du nord et plus de 650.000 éléphants de mer du sud.

La concurrence entre éléphants de mer et humains pour la nourriture est faible, contrairement à ce qui existe pour les oiseaux marins. Même si leur régime est mal connu, il semble que leurs proies soient essentiellement d'une faible valeur commerciale, comme les poulpes et des espèces de poissons mésopélagiques (qui vivent entre 200 et 1000 m de profondeur), notamment les myctophidae, aussi connus sous le nom de "poissons-lanternes".

Néanmoins, les causes de l'évolution de la population des différentes colonies ne sont pas toujours connues. Ainsi, même si la population est globalement en croissance, certaines colonies continuent à décroître d'année en année sans raison déterminée, même si la mortalité plus importante des femelles et des jeunes laisse entrevoir un lien avec la disponibilité de la nourriture.

Les éléphants de mer ont été retirés de la liste des espèces en voie de disparition, mais ils font toujours l'objet de mesures de protection. La principale menace qui pèse sur eux à l'heure actuelle concerne leurs colonies qu'il convient de sauvegarder.

Par Charles LorrainPublié le 06/04/2019
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.