Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

L'apnée, pur loisir ou sport de haut niveau ?

En vacances à la mer ou même à la piscine, nous avons tous un jour ou l’autre joué à qui restera le plus longtemps sous l’eau. Un petit amusement pour certains mais un sport de haut niveau pour d'autres, qui fait découvrir de nouvelles sensations.
L'apnée, pur loisir ou sport de haut niveau ?
Photo: 123RF

Au sens le plus strict, l’apnée est définie par un arrêt volontaire ou non de la respiration. Pratiquée dans l'eau, l’apnée désigne un sport de plongée dont le but est de rester le plus longtemps possible sous l’eau et d’atteindre la plus grande profondeur possible. C’est un sport très exigeant mais aussi très gratifiant.

L’apnée, entre sport et amusement

Plonger en apnée est un bon moyen de découvrir la faune et la flore sous-marine sans s'embarrasser avec du matériel lourd et encombrant. Car contrairement à la plongée sous-marine classique, la plongée en apnée se pratique plus facilement, à moindre coût. Attention toutefois à ne pas sur-estimer ses capacités physiques et surtout, ne jamais plonger seul !

L'apnée sportive diffère un peu du petit défi que l’on se lance au bord de l’eau. C'est une activité certainement plus sérieuse, plus pointue, mais la satisfaction d’avoir tenu plus longtemps que ses camarades reste, elle, toujours bien présente.

L'apnée est un sport qui requiert de la patience, avec une courbe de progression assez lente. Il n'y a pas de recette miracle en apnée et les meilleures performances ne sont jamais les premières. Il existe 2 types d’apnée : l’apnée statique (on reste sans bouger dans l’eau) et l’apnée dynamique (on parcourt une certaine distance dans l’eau).

Les différentes variantes de l'apnée

L’apnée statique peut être pratiquée à la piscine car il suffit pour cela de rester proche de la surface. En revanche, c’est en mer que l’apnée dynamique dévoile tout son potentiel. Celle-ci possède 4 variantes :

> Le poids constant : il faut descendre le plus loin possible dans l’eau en n’utilisant que ses jambes (qui peuvent être palmées ou non).

> Le poids variable : l’apnéiste utilise un poids de 15 à 30 Kg pour le tracter le plus loin possible puis remonte à la palme.

> L’immersion libre : très physique, l’apnéiste doit descendre le plus loin possible en se tractant sur un câble avec ses bras, en descente comme en montée.

> Le no-limits : l’apnéiste descend avec un poids aussi loin qu’il le peut puis se fait remonter à l’aide d’un ballon remplit d’air. C’est la forme la plus extrême d’apnée, à réserver aux sportifs de haut niveau.

Comme on peut le voir, la pratique de l’apnée est très dangereuse, même pour les professionnels. Encore une fois, ne jamais s’y risquer sans surveillance !

Les records en apnée

Si vous avez déjà fait le fier pour avoir tenu 62 secondes sous l’eau, les quelques records qui suivent vont vous donner le tournis (et un peu plus d'humilité).

L’homme qui est resté le plus longtemps sous l’eau sans respirer s’appelle Tom Sietas, il est allemand et est arrivé à se maintenir 22 minutes 22 secondes sous l’eau ! Très impressionnant, mais précisons tout de même qu’il a été aidé par l’oxygène pur qu’il a inhalé avant de tenter le record (une pratique autorisée).

Sans oxygène pur, le dernier record homologué est celui du français Stéphane Misfud, avec un temps incroyable de 11 minutes et 35 secondes en apnée statique. La plus grande profondeur atteinte en apnée dynamique est de 281 mètres, soit environ la hauteur du troisième étage de la Tour Eiffel !

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 03/04/2014
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

1 commentaire

Les exploits de l'apnée

par Anonyme , le 31/03/2015

J'adore le fait que les gens poussent toujours plus loin leurs limites, je ne fait pas d'apnée, mais je fais de la nage synchronisée et il faut avoir beaucoup de souffle lorsqu'on fait des figures sous l'eau. J'aime donc beaucoups tomas et les autres personnes à avoir fait des des exploits en lien avec le souffles sous l'eau

Vous aussi, donnez votre avis !

Il vous reste caractères.