Vous utilisez un bloqueur de publicits et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entirement gratuit grce la publicit, non intrusive.
Merci de nous soutenir en dsactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icne rouge situe en haut droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Dsactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

L'ambre gris, le trésor convoité du cachalot

De temps en temps, de chanceux promeneurs tombent sur un trésor et défraient la chronique tant leur trouvaille est rare et précieuse. Ce trésor, c'est l'ambre gris, une curieuse matière très recherchée, qui vaut plus que son pesant d'or.
L'ambre gris, le trésor convoité du cachalot

A le voir, l'ambre gris ne paie pas de mine. C'est un gros caillou gris tacheté de blanc, voire gris-blanc, qui porte admirablement bien son nom. Pour ne rien arranger, il exhale une forte odeur nauséabonde qui pousse tout de suite à s'exclamer "Poubelle !". Loin s'en faut pourtant, car trouver de l'ambre gris, c'est le pactole assuré.

Une origine animale

L'ambre gris se forme dans les intestins du cachalot. On ne connaît pas encore précisément les conditions de sa genèse, mais elles impliquent des sécrétions biliaires s'amalgamant avec des restes non digérés d'animaux, notamment de becs de calamars. Au fil des brassages, le mélange s'épaissit jusqu'à se solidifier pour donner l'ambre gris.

Cette formation est considérée comme pathologique par les scientifiques. En effet, si elle atteint une masse critique (plusieurs centaines de kilos), ils estiment qu'elle devient assez épaisse pour provoquer une occlusion intestinale et tuer l'animal.

Une substance rare et chère

Du temps où la chasse au cachalot était encore pratiquée, l'ambre était collecté directement sur l'animal. Après l'interdiction de cette chasse en 1985, la seule manière de s'en procurer fut de s'en remettre à la chance.

En effet, l'ambre est par moment libéré par le cachalot dans ses excréments lorsqu'il défèque. Certains scientifiques pensent aussi que le cétacé peut le vomir, sans doute à cause de l'occlusion intestinale, d'où le surnom de "vomi de baleine" donné à l'ambre gris. Quoi qu'il en soit, l'ambre étant moins dense que l'eau, il flotte jusqu'à être rejeté sur une côte. Reste alors à attendre qu'un heureux promeneur tombe dessus (et sache ce que c'est).

C'est ainsi que l'on voit de temps en temps dans la presse comment tel pêcheur ou tel promeneur à la plage espère toucher le jackpot après être tombé sur ce vomi de baleine. Parce que oui, vu qu'il est rare et recherché, l'ambre gris est forcément cher : en Angleterre, 1,57 kg a été estimé à 60.000 euros ; en Thaïlande, c'était 298.000 euros pour 6 kilos !

Enfin, l'autre façon de récupérer de l'ambre gris est sur la dépouille d'un cachalot échoué. Aussi morbide soit l'idée, il se murmure que le meilleur ambre, et donc le plus cher, est celui qui a été récupéré directement des intestins du cétacé.

Les diverses utilisations de l'ambre gris

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l'utilisation première de l'ambre gris est en parfumerie où il permet de faire durer plus longtemps les fragrances subtiles et trop éphémères. On dit qu'il les fixe, une propriété qu'il doit à l'ambréine, un alcool qui le compose. Il est aussi dit que l'ambre possède une large gamme d'odeurs utiles allant du musc au tabac, en passant par l'encens et bien entendu, les senteurs marines.

C'est assez cocasse, surtout quand on sait qu'à l'origine, l'ambre gris a de forts relents fécaloïdes. Normal, vu d'où il vient. Il a aussi un aspect noirâtre et mou, vraiment pas ragoûtant. Sous l'action de l'eau de mer, du soleil et de l'air pourtant, il va blanchir, se durcir et son odeur va s'améliorer. Il faudra quand même attendre plusieurs mois, voire plusieurs années pour qu'il commence à exhaler les notes recherchées.

Aujourd'hui, vu la rareté de l'ambre gris, seuls les parfums haut de gamme en utilisent encore. Le reste de l'industrie s'est tourné vers des fixateurs de synthèse nettement moins coûteux.

Dans plusieurs cultures d'Asie et du Moyen-Orient, l'ambre gris traîne une réputation d'aphrodisiaque. En Chine, il est toujours utilisé en médecine traditionnelle pour traiter les maladies respiratoires, tandis qu'en Inde, il est préconisé contre l'épilepsie. Au Moyen-Orient, c'est une panacée contre les maux du cœur, du cerveau, du système musculaire ou encore du système nerveux. Enfin, en Occident, l'ambre du cachalot intéresse les professionnels de l'homéopathie qui s'en servent notamment pour soigner la dépression.

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 03/01/2020
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.