Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Jason deCaires Taylor, l'artiste qui peuple les mers

Jason deCaires est, un peu à sa manière, un poète. Cet artiste s'est mis en tête de peupler nos mers de ses œuvres dans le but d'attirer l'attention du monde sur le sort de la planète. Mais lui coller une étiquette d'écolo serait trop simpliste, Jason deCaires est bien plus que ça.

Jason deCaires Taylor, l'artiste qui peuple les mers
Photo: F. Arsenault

Ne cherchez pas ses œuvres dans une salle d'exposition ou un musée, la majorité de son travail est exposée sous la mer. Jason deCaires Taylor est un sculpteur de 43 ans d'origine anglo-guyanais, un photographe et un passionné de plongée. Avec ses sculptures, il est devenu un critique de notre société moderne, dénonçant les conséquences désastreuses de l'activité humaine sur la planète et le changement climatique.

Un artiste subaquatique

Sa révélation, l'artiste l'a eue dès son enfance, mais le déclic a eu lieu lors de son premier travail de moniteur de plongée sous-marine aux Caraïbes. Côtoyer quotidiennement les fonds marins lui a fait en effet prendre conscience que l'écosystème sous-marin se dégradait au contact de l'homme, surtout les récifs coralliens aujourd'hui très en danger. Il a alors eu l'idée d'une ferme à coraux pour les aider à se relever.

En 2006, avec l'aide de quelques collaborateurs, il immerge par 5 mètres de profondeur quelque 75 statues à échelle humaine dans une baie au large de la Grenade. L'œuvre est baptisée "Vicissitudes" et rend hommage aux esclaves noirs amenés de force en Amérique, morts durant leur traversée.

Les statues ont été conçues de façon à faciliter leur colonisation par le corail et sont faites de matériaux non polluants comme de la fibre de verre, du ciment à pH neutre ou de la céramique. Le premier musée subaquatique du monde venait d'ouvrir.

Des œuvres inspirantes pour l'environnement

Si artistiquement parlant, les œuvres de Jason deCaires relèvent de la nature morte en dépeignant des personnages figés dans des scènes rendues irréalistes par leur immersion (dans leur baignoire, un livre à la main, ou sur un sofa devant la télé), dans la pratique, elles servent donc la conservation du milieu marin.

En se faisant coloniser par les coraux, les sculptures deviennent de nouveaux refuges attirant la vie aquatique : des crustacés, des pieuvres et des petits poissons bien sûr, mais aussi de rares anges de mer et des raies manta. Le récif artificiel se peuple ainsi au fil du temps et la nature reprend ses droits.

De nouveaux spots de plongée

Les sculptures sous-marines de Jason deCaires sont devenues de nouvelles destinations incontournables pour la plongée. Non seulement ce sont des musées subaquatiques que l'on visite palmes aux pieds, mais la diversité marine qu'elles créent au fil des années en font d'excellents spots à explorer.

Les statues sont immergées jusqu'à 14 mètres de profondeur et si certaines sont accessibles en apnée, d'autres nécessitent un équipement de plongée. À Cancún, des tours opérateurs proposent aussi des circuits dans des bateaux à fond de verre.

Voici où vous pourrez toutes les trouver :

> Vicissitudes : Molinere Bay, à l'ouest de l'île de la Grenade, dans les Caraïbes (75 statues à 5 m de profondeur)
> Museo Subacuático de Arte (MUSA) : disséminées dans les eaux de Cancún au Mexique (500 statues à 4 ~ 8 m de profondeur)
> The Rising Tide : sur l'estran gauche de la Tamise à Londres, en Angleterre, dans le quartier de Vauxhall (4 statues occasionnellement noyées par la marée du fleuve)
> Alluvia : dans la rivière Stour au niveau de Westgate Towers, Canterbury en Angleterre (2 statues à fleur d'eau)
> Ocean Atlas : sur la côte ouest de New Providence dans les Bahamas (1 statue géante à 5 m de profondeur)
> Museo Atlantico : au nord de Lanzarote, une île espagnole dans les Canaries (200 statues à 14 m de profondeur)
> Depuis 2017, un musée subaquatique est envisagé à Marseille et devrait voir le jour (façon de parler) prochainement.

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 10/05/2018
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.