Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Ile, presqu'île, péninsule, quelles différences ?

Quand on s'intéresse un peu à la mer et aux océans, on entend souvent parler d'îles, de presqu'îles et de péninsules, toutes entourées d'eau. De par leur nature, il est facile de les confondre, alors voici comment les distinguer sans plus se tromper.

Ile, presqu'île, péninsule, quelles différences ?
Photo: The Sands Kenya - Chale Island

Si une île est facilement identifiable, cela devient de suite moins évident quand on s'intéresse à la presqu'île et la péninsule surtout que là, les abus de langage s'en mêlent. Faisons le point ensemble.

L'île : le petit bout de terre en mer

Par définition, une île est une surface terrestre entièrement cernée par les eaux (voir photo ci-dessus). Plus ou moins grande, cette surface est nettement coupée de toute autre terre, que ce soit une autre île ou le continent. Le Larousse en donne d'ailleurs la définition suivante : "Espace de terre entouré d'eau de tous côtés".

Une île est donc naturellement isolée, aussi grande soit-elle. L'île la plus grande du monde est le Groenland avec 2,130 millions de km². Il est certes plus petit que l'Australie (7,7 millions de km²), mais cette dernière est considérée comme un continent et sert d'ailleurs de référence pour cataloguer les terres : plus petite que l'Australie et non rattaché à un continent ? C'est une île. Plus grande que l'Australie ? C'est un continent !

La presqu'île : un lien vers la terre ferme

Sans surprise, le mot "presqu'île" nous vient de la contraction de "presque" et de "île", une construction qui dit déjà tout. Une presqu'île est donc une île qui ne l'est pas totalement puisque si l'île est totalement isolée du continent, la presqu'île, elle, est bien connectée à une masse continentale par un ou plusieurs côtés.

Généralement, une presqu'île n'est reliée à son continent que par une mince bande de terre appelée isthme. Il arrive toutefois qu'une île soit coupée du continent durant la marée haute et devienne soudainement accessible durant la marée basse. C'est le cas par exemple du mont Saint Michel ou encore de l'île de Noirmoutier (ci-dessous), tout du moins avant la construction du pont la reliant au continent (le seul moyen de rejoindre l'île était alors le passage du Gois, une route submersible).

Noirmoutier

Dans ces cas de figure, on ne parle plus de presqu'île, mais de tidal island, un terme anglais qui n'a pas encore d'équivalent officiel en français mais qu'on pourrait traduire par "île accessible à marée basse" ou "île de marée" ou encore "île intertidale".

La péninsule : tout est dans la taille

Péninsule nous vient du latin paeninsula, Insula signifiant "île" et paene voulant dire, on vous le donne dans le mille, "presque" ! De ce décorticage étymologique ressort donc que la péninsule et la presqu'île représentent la seule et même chose. Mais où alors se trouve la différence ? C'est très simple : la péninsule est en fait une grande presqu'île !

Une péninsule est ainsi une bande de terre reliée à un continent par une autre bande de terre moins large qu'elle (isthme ou pas), à cette nuance près que les proportions de ces terres sont nettement plus larges que celles de la presqu'île et de son isthme.

Pour vous donner une idée plus précise de ce que c'est qu'une péninsule, figurez-vous que la Bretagne en est une, de même que l'Arabie (autrement appelée péninsule arabique), la corne de l'Afrique (Djibouti, l'Érythrée, l'Éthiopie et la Somalie sont dessus) ou encore l'Italie (ou du moins une grande partie de son territoire).

Photo : Ting Chen

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.