Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Grüner see, un lac pas comme les autres

Jusqu'ici destination idyllique de nombreux passionnés de plongée, Grüner See est unique pour son caractère éphémère et son eau verte cristalline. Que cache donc ce mystérieux lac ?

En Autriche, le parc Tragöß se transforme en un splendide lac vert dès le début de l'été : le Grüner See. Ce phénomène impressionnant offre un spectacle peu commun aux visiteurs qui enfilent alors pour l'occasion leurs palmes et leurs tubas avant d'aller se promener au parc.

Petit aperçu du parc Tragöß

Le parc Tragöß se trouve à Tragoess, non loin des Alpes autrichiennes. Comme tous les parcs, il accueille de nombreux arbres et sentiers fleuris qui forment, avec les massifs en arrière-plan, un paysage hautement bucolique.

Vous trouverez également, non loin du parc, un lac de 1 à 3 mètres de profondeur qui rajoute encore à la beauté des lieux. Ce site verdoyant est très apprécié par les randonneurs avec, notamment, ses nombreux circuits qui partent dans les alpages. Mais, à l'approche de l'été, prairie, sentiers, pont, bancs et verdure disparaissent sous plusieurs mètres d'eau pour laisser place au lac Grüner See.

Un étonnant phénomène naturel

Le Grüner See (littéralement, le lac vert) tire son nom de la couleur vert émeraude de son eau due à son fond de verdure et aux forêts qui l'entourent : son eau étant exceptionnellement limpide, son fond recouvert de verdure rayonne littéralement dans le lac.

Ce lac est éphémère et n'apparaît qu'une fois dans l'année, vers le mois de mai, pour disparaître ensuite vers fin juin. Pour trouver l'origine de ce phénomène, il nous faut escalader le proche massif Hochschwab : aux premières chaleurs, dès le printemps, le glacier du massif et la neige de ses sommets commencent à fondre. L'eau ainsi libérée va alors rejoindre le petit lac que nous avons mentionné un peu plus haut. L'apport est cependant telle que la profondeur de ce dernier peut atteindre les 12 mètres en quelques jours, pour une superficie de plus de 3 000 m². Tout le parc de Tragoess se trouve alors submergé sous les eaux pour quelques jours.

Le Grüner See est rempli d'eau glacée de 4 à 8°C. L'eau est si limpide que même au fond du lac, la visibilité est de l'ordre de 40 mètres.

Plongée Gruner See

Plongée dans le Grüner See

Avec de telles conditions et surtout par son caractère atypique et éphémère, le Grüner See fait partie des sites préférés des amateurs de plongée mais aussi des photographes. Il garantit une expérience sous-marine surréaliste, où il vous faut enfiler vos palmes pour suivre un sentier, admirer la prairie piégée en pleine fleuraison, vous asseoir sur un banc et vous faufiler entre les arbres. Les sessions y sont tout simplement magiques. Ou plutôt, étaient...

Car depuis le 1er janvier 2016, les autorités locales ont malheureusement décidé d'interdire toute activité aquatique dans le lac, incluant la plongée, le snorkeling ou même la baignade. Une décision prise afin de protéger le lac de la pollution qu'engendre immanquablement l'activité humaine et le nombre toujours croissant de touristes attirés par sa popularité. Voilà qui n'est pas sans rappeler la Thaïlande qui, pour les mêmes raisons, a fermé l'une de ses plages les plus populaires.

Photo : Harald Hois

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 10/10/2016
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.