Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Dis, on peut aller à la plage ?

Ceux qui ont des enfants ont probablement entendu cette petite phrase, en plein hiver, même à de nombreux kilomètres de la côte. Car la plage n'est pas réservée qu'aux journées estivales...

Chaleureux souvenir des dernières vacances d'été, la plage reste gravée dans la mémoire des enfants qui ont eu la chance d'en fouler le sable. Alors quand arrive l'hiver, son froid, son vent, sa pluie, certains n'ont qu'une idée en tête : y retourner.

Seulement voilà, la plage ne ressemble plus à ce qu'elle était au mois d'août. Les rouleaux battent le sable, le vent le soulève, les algues s'empilent au bord de l'eau, au milieu des cailloux et des bouteilles en plastique rapportées par la marée. Pour autant, l'endroit reste un lieu privilégié pour de grandes balades revigorantes. Alors quand on entend un enfant réclamer : on peut aller à la plage ? Pas de panique, l'idée n'est pas si saugrenue.

Une belle sortie en toute saison

Les plus chanceux qui habitent en bord de mer ont moins d'efforts à faire. Les autres devront peut-être faire une heure ou deux en voiture, mais c'est souvent l'occasion pour passer une journée différente, s'offrir le resto, bref briser la routine. Ensuite, tout est question d'équipement : prévoyez pulls, blousons, écharpes, gants et bonnets. Un coupe-vent sera idéal les jours où ça souffle, un ciré sera parfait là où les nuages menacent. Dans tous les cas, la vue de la mer et le sentiment de bien-être qu'elle procure est un grand moment pour tous.

Offrez-vous un moment de liberté

Car la plage en hiver est plus permissive : les chiens y sont autorisés, tout comme les vélos. Profitez-en pour faire courir votre animal préféré ou faire pédaler votre tribu. A marée basse, l'espace ne manque pas pour transformer l'endroit en un grand terrain de jeu. Une partie de ballon pourra s'étendre sur des centaines de mètres et la course effrénée et désordonnée de vos garnements ne provoquera pas de catastrophe. Pas de meuble, pas de voiture, pas d'arbre : c'est comme si la plage avait été conçue pour eux !

Dans ce grand souffle de liberté, même les éléments sont nos alliés : le froid donne les joues roses, le vent apporte un air pur qui nettoie les poumons, les vagues sont encore plus belles... Finalement, si on allait à la plage ?

Par Guillaume DaveluyPublié le 03/10/2012
Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.