Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Cette plage de Toscane est trop jolie pour être honnête

En Italie, une plage digne des plus beaux pays tropicaux attire curieux et touristes depuis des décennies. Sable blanc et eau (très) turquoise à 3 heures de train de Rome !

Reconnue pour ses vastes plaines et ses innombrables collines, la Toscane possède aussi de très belles plages, en témoignent les innombrables stations balnéaires qui constellent son littoral. Dans cette succession de côtes méditerranéennes se trouve même une curiosité : la Spiagge Bianche, une plage dans le style des Bahamas qui s'est perdue en Italie.

Un air de Caraïbes sur la côte italienne

La Spiagge Bianche, littéralement "plage blanche", est un trait de côte de 4 km qui a ceci de particulier que des vagues d'un bleu pastel presque irréel viennent y lécher un bord de mer d'un blanc éclatant. Un air de Caraïbes que ne renient pas les 25.000 vacanciers qui viennent nager chaque année dans ce décor paradisiaque.

Il faut dire que l'immersion est totale et que l'on est très loin des clichés fleurant bon le maquis de l'arrière-pays italien. Sauf qu'en fait, tout ceci est vraiment trop beau pour être vrai et il suffit de regarder vers les terres pour s'en rendre compte.

120 tonnes de déchets chimiques

Implantée à côté de la plage, une grosse usine : celle de l'entreprise Solvay. Cette unité du géant chimique produit de l'eau oxygénée, du bicarbonate de soude et même de l'acide chlorhydrique. Ouverte depuis 1914, elle rejette aujourd'hui ses déchets à la mer en toute légalité : du plâtre, de la poudre de calcaire et d'autres matériaux inertes assure-t-on.

Pourtant, un rapport fait état qu'entre autres, en 2011, 15 tonnes de zinc, 1,45 tonne d'arsenic, 3,2 tonnes de plomb ou encore 71 kg de mercure ont également été déversés. L'usine rejetterait alors 120 tonnes de déchets chimiques par an et nul doute que la nature si singulière de la plage provient de tous ces produits répandus en mer.

plage solvay
Photo : Simone Girlanda

Si, si, tout va bien

Mais si le site figure parmi les 15 côtes les plus polluées de la Méditerranée pour le PNUE (Programme des Nations Unies pour l'environnement), l'entreprise Solvay, l'Institut supérieur pour la protection de l'environnement et même le Ministère de l'environnement italien assurent que l'eau y est propre.

Résultat, aucune signalisation ne prévient les usagers de ce que l'on peut y trouver et un panneau certifiant même l'excellente qualité de l'eau y est présent. Voilà qui laisse dubitatif et appelle à la prudence : ce paradis-là a définitivement un côté sombre.

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 17/10/2019
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.