Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à  la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à  droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

BlueWay, la trottinette électrique pour la mer

On connaissait le pédalo pour s'amuser en mer, le surf, la voile, ou même le scooter des mers. Désormais, il faudra aussi compter avec le BlueWay, une trottinette électrique développée par une société française.
BlueWay, la trottinette électrique pour la mer

Le BlueWay est sorti des planches à dessins de Next Blue Tech, une start-up française dont le siège est à Châteauneuf-le-Rouge, en Provence. La jeune pousse, reconnue "Jeune Entreprise Innovante", a imaginé un tout nouveau type de loisir nautique à la fois divertissant, mais aussi praticable par tous et surtout écolo.

Le principe de la trottinette pour la mer

Avec sa rapide démocratisation, difficile d'être passé à côté du paddleboard, ce sport nautique aux origines hawaïennes. C'est de lui que le BlueWay a emprunté son concept, mais aussi sa planche, à une différence près cependant : il n'est évidemment plus question ici de pagaie.

Debout sur la large planche (2,5 m x 1,05 m) et les mains sur le guidon rabattable de sa trottinette, l'utilisateur dispose en effet d'une propulsion électrique assurée par un moteur de 350 W. De quoi atteindre un pic de vitesse de 7 km/h qui est, loisir oblige, intentionnellement bridé.

La batterie, quant à elle, est en Li-Ion de dernière génération et possède une puissance de 2 KWh. L'autonomie annoncée est impressionnante pour ce type d'engin : 8 heures pour un temps de charge de 3 heures seulement.

Au final, on se retrouve avec un paddle à guidon dont la pratique ne nécessite aucun prérequis physique particulier. En prime, l'engin est aussi très stable et sécurisant, annoncé même comme insubmersible avec sa planche en polyéthylène haute densité moulée par rotation.

Un nouveau moyen de s'amuser sur la côte

Le principal intérêt du BlueWay est que sa facilité d'utilisation en fait un loisir nautique à la portée de tous. Nul besoin d'être un athlète pour le pratiquer et son constructeur enfonce le clou en annonçant qu'il est utilisable dès 5 ans et ce jusqu'à… 85 ans. Cerise sur le gâteau, sa charge utile est de 150 kg, ce qui laisse présager de belles balades en tandem.

Par ailleurs, sa conception simple en fait un engin accessible sans permis ni même formation préalable. On pourrait le voir comme un pédalo en somme. En revanche, comme pour le pédalo, il faudra se contenter de se promener le long du littoral, cet engin n'étant bien-sûr pas fait pour le large.

Un engagement écologique

Opter pour une propulsion électrique sur le BlueWay était une évidence pour ses créateurs. Pour la start-up en effet, il était tout aussi important de proposer une nouvelle façon conviviale de profiter de la mer que de s'orienter vers des alternatives écoresponsables pour le faire.

La réflexion de la start-up a ainsi été globale. Par exemple, elle a choisi un moteur silencieux pour que sa trottinette de mer ne génère qu'un minimum de pollution sonore. Autre exemple : la planche de l'engin, en PEHD (polyéthylène haute densité), la rend non seulement solide, mais aussi 100% recyclable. Même le sillage laissé par le BlueWay a été étudié afin qu'il génère le moins de perturbations possibles.

Un plaisir qui n'est toutefois pas donné : le BlueWay est disponible pour près de 6500 euros, incluant un chariot tout-terrain pour le transport terrestre de la trottinette.

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 16/07/2020
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.