Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

8 animaux marins que vous ne devriez jamais croiser

Avec les insectes, les animaux marins et amphibies sont certainement ceux qui se sont le plus extraordinairement adaptés à leur environnement. Entre gigantisme et dentition curieusement humaine, voici une petite sélection d'animaux aussi rares qu'étranges, que vous avez peu de chance de voir un jour.

Notre belle Terre regorge d'animaux insolites et curieux : énormes, bigarrés, originaux, et même à l'apparence humaine…, les adjectifs ne manquent pas pour qualifier ces créatures singulières.

Le poisson perroquet bleu

Broutant sans cesse le sable des fonds marins en quête de nourriture, ce poisson possède des yeux ronds excentrés et un bec fendu qui lui donnent un air constamment ahuri. Il a un corps massif pouvant mesurer 1 mètre 30, et doit son nom à sa couleur uniformément bleue.

La salamandre chinoise


Cette salamandre vit dans les lacs, marais et fleuves de Chine. Avec son 1m15 de long, c'est le plus grand amphibien du monde. Elle possède une large gueule fendant quasiment toute sa tête et se nourrit de grenouilles, de crustacés ou de reptiles qu'elle aspire dès qu'ils sont à portée de sa bouche.

Le requin lutin


Ce requin de 3 mètres de long possède un nez en lame très allongé et fait penser à un animal préhistorique avec son corps flasque, sa couleur grise-rosâtre, et surtout sa mâchoire poussée en avant qui donne l'air de sortir de sa gueule. Il fréquente les abysses des océans Atlantique, Indien et Pacifique, et l'on sait très peu de choses sur lui.

La panope du Pacifique


La panope est un mollusque peu ordinaire. Sa coquille fait une vingtaine de centimètres et elle possède un long siphon charnu d'un mètre de long. Fort appréciée pour sa chair et pour ses vertus soit-disant aphrodisiaques (sa forme phallique y est certainement pour quelque chose), elle fait l'objet d'un élevage intensif en Asie et même aux États-Unis. Il faut dire que le kilo de panope se négocie autour de 45 euros !

Le poisson pacu


Le pacu est un poisson végétarien d'Amérique du Sud, doté d'une puissante mâchoire et d'une dentition rappelant furieusement celle d'un homme. Mais il se traîne également une réputation de croqueur de testicules, qu'il confondrait avec des noix. Légende ou réalité, il faudra tout de même penser à mettre un maillot de bain la prochaine fois que vous vous baignerez dans l'Amazone.

Le crabe yéti


Découvert il y a peu, ce crustacé de 15 cm crapahute allègrement par 2 500 m de profondeur. Ces 5 pattes sont recouvertes d'un duvet qui lui permet de cultiver des colonies de bactéries, sa principale réserve de nourriture.

Le siphonophore


L'union fait la force et le siphonophore l'a bien compris. Ces petits organismes se regroupent en un super organisme de plusieurs milliers d'individus afin d'assurer la survie du plus grand nombre. Appartenant à la même famille que les méduses, le siphonophore est également urticant : le plus dangereux d'entre eux est la physalie dont le venin peut causer la mort.

Le red lipped batfish


Si l'on se fie aux standards humains, ce poisson est moche. Rodant aux larges des îles Galapagos, c'est un très mauvais nageur qui se sert de ses nageoires pectorales pour marcher sur les fonds marins. Son nom vient de sa bouche pulpeuse faisant penser à des lèvres humaines maquillées de rouge à lèvres.

Photos : muzina_shanghai / Discovery / Federico Moroni / Simon Q / Dodie / NOAA Ocean Explorer / Rein Ketelaars

Par Andriatiana RakotomangaPublié le 22/07/2014
Pour recevoir la newsletter

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.