Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

5 conseils pour éviter les noyades

La baignade est un plaisir que l'on aime pratiquer en mer, dans un lac, une rivière ou une piscine. Néanmoins, faute d'attention, cet instant de plaisir peut vite virer au désastre. Découvrez ici les réflexes à avoir pour éviter un drame.

5 conseils pour éviter les noyades
Photo: play4smee

La noyade est définie par le Larousse Médical comme une "asphyxie due à l'immersion dans l'eau" et est provoquée par la pénétration d'une substance liquide dans les voies aériennes. Elle fait environ 370.000 victimes dans le monde (estimation de l'Organisation Mondiale de la Santé). Pourtant, de simples réflexes et précautions suffisent à réduire drastiquement les risques.

1/ Respectez les drapeaux de plage

En France (et ailleurs), des drapeaux placés sur les lieux de baignade surveillés vous permettent de savoir si vous pouvez ou non vous baigner sans danger. Les lieux dépourvus de drapeaux ne sont donc pas surveillés.

Ces différents drapeaux sont :
> Le drapeau vert qui vous indique que la zone est surveillée et que la baignade est sans danger.
> Le drapeau orange ou orange qui vous prévient que la baignade est dangereuse, mais que les lieux sont surveillés.
> Le drapeau rouge qui vous signale que la baignade est strictement interdite.

Si vous êtes accompagnés d'enfants, il est évidemment conseillé de ne se baigner qu'au vert. Pensez toutefois à vous renseigner sur les horaires de baignade surveillée du lieu.

2/ Surveillez vos enfants en permanence

Ne lâchez pas des yeux vos enfants lorsqu'ils se baignent ou jouent au bord de l'eau. Il s'agit là d'une règle basique que beaucoup oublie alors qu'il suffit de quelques secondes d'inattention pour que le pire arrive.

Mieux, allez donc vous amuser avec eux et profiter du moment tout en faisant votre devoir de parent.

3/ Soyez conscient de vos limites physiques

Lorsque vous nagez, évitez de surestimer vos capacités physiques. Ces dernières dépendent non seulement de votre état, mais aussi de votre âge. En outre, nager demande beaucoup d'efforts, surtout en milieu naturel où vous devez affronter les vagues et le courant. Aussi, revenir sur la terre ferme bien avant de sentir l'épuisement vous évitera bien des mauvaises surprises.

4/ Attention aux bouées

Il est vrai que bouées et brassards sont des dispositifs de sécurité en plus pour les enfants, mais encore faut-il choisir les bons équipements. Dans l'absolu, évitez les accessoires dépourvus du marquage CE (norme NF 13188-1), ils sont dangereux et peuvent même favoriser la noyade. En mer, attention aux matelas pneumatiques et autres objets flottants qui peuvent éloigner vos enfants vers le large.

Enfin, le fait que vos enfants soient équipés de bouées ne vous dispense absolument pas de les surveiller avec attention.

5/ Hydrocution : soyez prudent après un bain de soleil

Après vous être longtemps exposé au soleil, évitez de vous ruer de suite dans l'eau : vous risquez l'hydrocution. C'est un choc thermique chaud-froid entraînant un malaise, voire un arrêt cardiaque, une fois immergé dans l'eau froide.

Le réflexe à avoir est d'entrer lentement dans l'eau en vous aspergeant la nuque, les bras et le torse. Cela permet à votre corps de s'habituer progressivement à la nouvelle température. Il en est de même après un copieux repas.

>> A LIRE AUSSI : Les étapes de la noyade

Pour recevoir la newsletter

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Il vous reste caractères.